•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rivière-du-Loup : 17e ville entrepreneuriale au Canada

L'édifice de l'hôtel de ville de Rivière-du-Loup.

L'édifice de l'hôtel de ville de Rivière-du-Loup. (archives)

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Rivière-du-Loup figure au classement des villes entrepreneuriales de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). Rivière-du-Loup arrive en 17e position au pays. Elle est la seule ville québécoise qui se taille une place dans le top 30 des villes canadiennes cette année.

Un texte de Louis Lahaye RoyTwitterCourriel

C'est la quatrième année de suite que Rivière-du-Loup figure au classement.

14 indicateurs ont été utilisés dans cette étude pour évaluer le niveau d'entrepreneuriat d'une municipalité, lesquels sont regroupés dans trois domaines spécifiques : la présence, les perspectives et les politiques.

Rivière-du-Loup s'illustre notamment grâce à un ratio de taxation foncière parmi les plus équitables et par le grand nombre d'entreprises en fonction de la population sur son territoire (3,8 établissements commerciaux par 100 habitants).

« Comme ville, on a un grand défi, c'est d'être accueillant avec nos nouvelles entreprises », explique le maire Gaétan Gamache. « Par ce rapport-là, on démontre qu'on dégaine rapidement toutes les fois où un commerce nouveau ou un nouveau projet naît ou se prépare ici à Rivière-du-Loup. »

La porte-parole de la Fédération, Martine Hébert, indique que Rivière-du-Loup semble avoir la bonne recette pour offrir un environnement fiscal et réglementaire avantageux pour les entreprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec