•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La renouée du Japon, une mauvaise herbe qui détruit des routes en C.-B.

La renouée du Japon est capable de pousser à travers le ciment.

La renouée du Japon est capable de pousser à travers le ciment.

Photo : wiseknotweed.com

Radio-Canada

Les autorités municipales de Burnaby, en périphérie de Vancouver, tentent de lutter contre la renouée du Japon (ou Fallopia japonica), une plante très envahissante et puissante qui pose de plus en plus de problèmes de sécurité pour les résidents et fait des ravages dans l'écosystème.

Capable de pousser à travers le ciment des routes ou encore les fondations en béton des immeubles, la renouée du Japon inquiète à Burnaby. Cette plante peut couvrir jusqu'à un demi-hectare de surface chaque année et repousse rapidement à partir de ses racines.

Creuser pour retirer la plante du sol ou l'arracher ne fait qu'empirer le problème en multipliant les racines sous terre à partir desquelles elle repousse. Il est généralement conseillé d'utiliser de puissants herbicides pour s'en débarrasser.

Une option que doit, toutefois, écarter Burnaby pour des raisons sanitaires. « Nous sommes limités par les herbicides que nous pouvons utiliser, affirme Melinda Yong, coordinatrice des parcs de la Ville. Nous ne pouvons pas utiliser les herbicides à moins d'un mètre de tout point d'eau. »

10 fois plus de zones infectées en cinq ans

Or, la renouée du Japon s'épanouit particulièrement au bord des ruisseaux, des ravins ou des rivières, explique Melinda Yong. « Ça limite fortement notre action », dit-elle.
D'après un audit conduit par la municipalité, la renouée du Japon recouvre 20 % de la surface des parcs de Burnaby. Les traitements d'éradication ont commencé en 2010 dans 12 lieux. Il y en a plus d'une centaine à traiter aujourd'hui.

La Ville espère désormais que les gouvernements provincial et fédéral vont apporter leur aide.

Présente également en Europe, la renouée du Japon a été introduite en Amérique du Nord à des fins ornementales au 19e siècle. Elle y est devenue l'une des principales espèces invasives et a d'ailleurs été inscrite au palmarès des 100 espèces les plus envahissantes de la planète, selon l'Union mondiale pour la nature (UICN).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement