•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey Î.-P.-É. agit contre la violence dans les ligues sans mises en échec

Hockey Î.-P.-É. a décidé de sévir contre les joueurs qui persistent à servir des mises en échec à leurs adversaires dans les ligues où ces gestes ne sont pas permis

Hockey Î.-P.-É. a décidé de sévir contre les joueurs qui persistent à servir des mises en échec à leurs adversaires dans les ligues où ces gestes ne sont pas permis

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Hockey Î.-P.-É. a décidé de sévir contre les joueurs qui font des mises en échec dans les ligues où ce geste n'est pas permis. Une inconduite de 10 minutes sera ajoutée automatiquement aux pénalités qui sont imposées.

Le changement survient après des plaintes qu'a reçues l'organisme. Un groupe de travail lui avait recommandé d'imposer des pénalités plus sévères.

Les mises en échec sont interdites dans les ligues de hockey de niveau A depuis 2010.

Selon le directeur général de Hockey Î.-P.-É., Rob Newson, il n'y a aucune raison de tolérer les mises en échec.

« Les enfants qui jouent au hockey [dans cette ligue] s'attendent à un environnement plus sécuritaire, ils ne sont pas préparés à des mises en échec », affirme-t-il.

Autre changement : les joueurs des ligues de niveau A qui écopent de trois pénalités dans un même match seront automatiquement exclus de ce match. Ceux qui multiplient les pénalités peuvent être convoqués devant un comité de discipline.

En plus des mises en échec, les joueurs qui atteignent la tête d'un adversaire, intentionnellement ou non, recevront aussi automatiquement une inconduite de 10 minutes.

Les changements seront évalués à la fin de la saison.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie