•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de lits d'hôpital : des maires de la Péninsule acadienne se mobilisent

Des infirmiers dans un couloir d'hôpital

Photo : CBC

Radio-Canada

Les maires de Caraquet, Lamèque, Shippagan et Tracadie n'acceptent pas la recommandation du Réseau de santé Vitalité de fermer 41 lits dans la région d'Acadie-Bathurst, comme l'indique un rapport soumis par la régie de santé au ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick.

Le réseau de santé Vitalité recommande au ministère de la santé de fermer 99 lits dans les hôpitaux francophones du Nouveau-Brunswick. Il s'agit d'un lit sur cinq dans les soins aigus.

Selon des informations obtenues par Radio-Canada, la régie de santé francophone suggère au gouvernement provincial de fermer ces lits pour engendrer des économies. Le réseau gère 1161 lits en milieu hospitalier.

Déclaration de Kevin J. Haché, maire de Caraquet :

« Il est temps que nos gens travaillent ensemble pour assurer un leadership dans le domaine de la santé dans le Nord-Est de la province. C'est pourquoi nous demandons aux six députés qui représentent notre grande région, soit Hédard Albert, Denis Landry, Serge Rousselle, Brian Kenny, Daniel Guitard et Wilfred Roussel de se mettre au diapason de la population dans ce dossier. » 

Depuis que l'information a été rendue publique, plusieurs acteurs du milieu de la santé ont réagi vivement à cette suggestion. Mais voilà que les maires de quatre municipalités de la Péninsule acadienne rajoutent leur voix à l'opposition. 

Dans un communiqué de presse conjoint, les maires demandent aux six députés de la région à se manifester et à empêcher qu'une telle mesure se concrétise.

« Nous n'avons pas été consultés sur cette proposition. Nous sommes déjà dans une situation de désavantage dans les soins de santé par rapport aux autres régions de
la province et c'est ici que l'on veut frapper le plus dur. Ça ne tient pas la route », affirme le maire de Lamèque, Réginald Paulin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Politique