•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film du réalisateur Jean-Jacques Annaud disqualifié de la course aux Oscars

Jean-Jacques Annaud lors de la première de son film <i>Le dernier loup</i> le 1er octobre dernier lors du Festival du film de Zurich

Jean-Jacques Annaud lors de la première de son film Le dernier loup le 1er octobre dernier lors du Festival du film de Zurich

Photo : Getty Images / Lennart Preiss

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le réalisateur français Jean-Jacques Annaud se dit très surpris que son film franco-chinois Le dernier loup ait été retiré de la présélection pour le meilleur film en langue étrangère aux Oscars. Le comité américain de sélection aurait jugé que l'oeuvre n'était pas suffisamment chinoise.

« On a fait notre film à partir d'un livre à succès chinois, avec des acteurs entièrement chinois, dans des langues de la Chine - le mandarin et le mongol -, et c'est une histoire qui a un contenu chinois. Je suis stupéfait », a déclaré M. Annaud lors d'une conversation téléphonique avec l'AFP.

Financé à 80 % par la Chine, le treizième long métrage du réalisateur de 71 ans a bénéficié d'un budget total de 40 millions de dollars américains. Il a été tourné dans les steppes de Mongolie-Intérieure, dans le nord de la Chine.

C'est le film qui avait été sélectionné par les autorités chinoises pour représenter la Chine aux Oscars, tout comme le Canada avait choisi le film de Maxime Giroux, Félix et Meira.

Pour voir la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Jean-Jacques Annaud a déclaré avoir appris la nouvelle le 9 octobre, par une lettre « très charmante, mais dérangeante » qui lui a été adressée par Mark Johnson, le président du comité responsable de la recevabilité des films qui concourent pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Selon le réalisateur français, le comité américain explique sa décision par le fait que la majorité de l'apport artistique du film ne vient pas de Chine et que plusieurs membres de l'équipe technique - le réalisateur, deux scénaristes, un des producteurs, le directeur de la photographie et le compositeur - ne sont pas chinois.

« Ils me font rigoler. Il me parlent d'une large équipe française; on était sept. Et il y avait 600 Chinois sur mon plateau, sans parler des acteurs, et ensuite 2000 personnes en postproduction, toutes en Chine », s'est indigné le réalisateur.

Jean-Jacques Annaud a réalisé des films comme La guerre du feu (César du meilleur film et du meilleur réalisateur en 1982), Le nom de la rose, L'amant et Sept ans au Tibet avec Brad Pitt.

Une scène du film <em>Le dernier loup</em>Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une scène du film Le dernier loup

Photo : Mars film

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !