•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du papier peint qui cache un pan de l'histoire acadienne

Le reportage de Stéphanie Blanchet

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Annapolis Royal, en Nouvelle-Écosse, une découverte pour le moins surprenante sous le papier peint d'une maison historique permettrait d'en apprendre plus sur l'histoire de cette auberge bâtie par des Acadiens au début du 18e siècle.

Le musée de l'Auberge Sinclair, une vielle maison acadienne, cache une murale peinte sur les murs de deux pièces.

Le président du conseil de préservation de l'auberge, Wayne Morgen, l'a découverte il y a quelques années et a depuis entamé des démarches avec l'Institut canadien de conservation pour rendre ce trésor accessible au grand public.

Tout a commencé quand une fuite d'eau a dévoilé des portions de ce qui semble être une murale.

M. Morgen a fait venir des professionnels de la conservation, qui ont enlevé des morceaux de papier peint à différents endroits au deuxième étage.

Ils ont découvert qu'il y a là une murale peinte sur les murs de deux pièces et ont recommandé de la restaurer.

La maison a été bâtie en partie en 1709 par le Français Jean-Baptiste Soulard. Il était marié à une Acadienne, Françoise Louise Comeau.

Les experts en conservation estiment que l'oeuvre cachée derrière le papier peint daterait de 1841 et aurait probablement été créée par un artiste de passage. On doute néanmoins que ce soit la création d'un artiste acadien. C'est qu'à cette époque, Annapolis Royal était aux mains des Anglais.

Pour révéler cette murale cachée, il faudrait 300 000 $. Le comité de préservation de l'auberge espère obtenir du financement de Patrimoine canadien.

D'après le reportage de Stéphanie Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie