•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retrouver la vue grâce à des lunettes technologiques : le rêve d'une Victoriavilloise

Lunettes eSight

Lunettes eSight

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une famille de Victoriaville utilise le sociofinancement pour parvenir à acheter une paire de lunettes technologiques eSight qui permet aux malvoyants de retrouver une bonne vision. « Donner la vue à Andrée Rochon » est le titre de la page que le fils d'Andrée Rochon a créée sur le site GoFundMe.

Yannick Rochon a fait une surprise à sa mère en février dernier, en l'emmenant à une séance d'essai à Montréal. « Ma mère a pu voir mes yeux pour la première fois », écrit-il sur sa page de sociofinancement (Nouvelle fenêtre)

« Elle pourrait finalement voir la télé! Ma mère n'a jamais vu un film de sa vie! »

— Une citation de  Yannick Rochon, fils d'Andrée Rochon
Yannick Rochon et sa mère, Andrée Rochon.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yannick Rochon et sa mère, Andrée Rochon.

Photo : ICI Radio-Canada

Depuis sa naissance, Andrée Rochon souffre de cataractes congénitales et de glaucomes, qu'aucune opération ne peut guérir. « Je ne vois pas le nom des rues, donc c'est inquiétant pour moi d'aller où je veux », dit-elle.

Son fils espère amasser les 15 000 $ nécessaires pour faire l'acquisition de l'appareil. Près de 1000 $ ont été amassés au cours des six derniers mois. 

Des lunettes miracles?

Yannick Rochon affirme que sa mère a retrouvé « une vision parfaite », lors de l'essai des lunettes. 

L'entreprise eSight soutient qu'il y avait moins de 100 utilisateurs en 2013 et qu'ils sont désormais plus de 400.

La paire de lunettes ne s'adresse pas aux gens qui sont en situation de cécité totale, mais elle peut améliorer grandement la qualité de vie des personnes malvoyantes qui ont encore « un certain résidu visuel [pouvant être] maximisé avec les lunettes », affirme le porte-parole David Demers. 

« Il y a environ 120 000 personnes qui sont aveugles au sens de la loi au Québec et une technologie comme eSight peut leur permettre de retourner au travail, c'est très intéressant. »

— Une citation de  David Demers, porte-parole eSight

La technologie eSight a été lancée par la compagnie torontoise au début de l'année 2015 et est actuellement à l'étude par des optométristes selon le porte-parole David Demers.

D'après les informations de Claudie Simard. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !