•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kathleen Wynne fait campagne avec les libéraux de Justin Trudeau

Justin Trudeau s'adresse aux militants libéraux avec à sa gauche Kathleen Wynne et Chrystia Freeland.

Justin Trudeau s'adresse aux militants libéraux avec à sa gauche Kathleen Wynne et Chrystia Freeland.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre Kathleen Wynne fait campagne vendredi avec trois candidats libéraux aux élections fédérales.

Elle doit commerncer la journée en faisant du porte-à-porte avec la candidate de King-Vaughan, Deb Schulte. Elle doit aussi rencontrer les bénévoles de la campagne.

Ensuite, Mme Wynne doit se rendre dans la circonscription de York Centre pour donner son appui au candidat libéral Michael Levitt.

En après-midi, une rencontre avec le candidat d'Eglinton-Lawrence, Marco Mendicino, ainsi que ses bénévoles est prévue dans son bureau de campagne. Marco Mendicino se présente contre le ministre des finances sortant, Joe Oliver.

Kathleen Wynne appuie ouvertement les libéraux de Justin Trudeau depuis le début de la campagne.

« Dans la grande région torontoise, je pense que l'appui de madame Wynne est quand même assez important pour monsieur Trudeau... que ce soit dans le nord, Mme Wynne est beaucoup moins populaire. »

— Une citation de  Peter Graefe, professeur-associé au département de sciences politiques de l'Université McMaster.

Plus tôt cette semaine, la présidente du Conseil du Trésor et vice-première ministre Deb Matthews ainsi que le ministre des Transports Steven Del Duca ont participé à des événements de campagne avec le chef libéral Justin Trudeau.

Trop loin, dit l'opposition

Les néo-démocrates et les conservateurs à Queen's Park ont aussi appuyé leurs vis-à-vis fédéraux respectifs.

La chef du NPD Andrea Horwath croit cependant que la partisanerie des libéraux n'est pas dans l'intérêt des Ontariens.

« La première ministre va trop loin. »

— Une citation de  Andrea Horwath, chef du Nouveau Parti démocratique

Le chef du Parti progressiste conservateur, Patrick Brown, accuse quant à lui la première ministre de détourner l'attention.

« C'est plus facile d'avoir une discussion avec le premier ministre Harper que d'expliquer pourquoi l'Ontario a le prix de l'électricité le plus élevé, presque, [en] Amérique du Nord. »

— Une citation de  Patrick Brown, chef du Parti progressiste-conservateur

Durant la campagne électorale provinciale en juin 2014, John Baird, alors ministre des Affaires étrangères au sein du gouvernement de Stephen Harper, avait fait campagne avec le chef progressiste-conservateur à l'époque, Tim Hudak.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !