•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ski : un coroner souhaite le port du casque obligatoire

Des surfeurs des neiges s'apprêtent à descendre une piste à Cypress Mountain en Colombie-Britannique.

Photo : Philippe Moulier

Radio-Canada

Le port du casque devrait être obligatoire sur toutes les pistes de ski en Colombie-Britannique, estime un coroner de la province après son enquête sur la mort d'un jeune planchiste brésilien en novembre 2013.

Le spécialiste qui se soucie de la sécurité de la communauté avait constaté que Luca Cesar, un étudiant de 16 ans, n'en portait pas quand il a perdu la vie sur des rochers à Grouse Mountain.

« Il est évident, écrit Timothy Wiles dans son rapport, que les lésions cérébrales traumatiques posent un risque significatif aux skieurs et aux planchistes », même s'il reconnaît qu'il n'existe pas de preuve concluante qu'un casque aurait empêché la mort de l'adolescent.

M. Wiles rappelle que Luca Cesar était un planchiste novice évoluant sur une piste intermédiaire et que sa vitesse et les conditions météorologiques ont pu jouer un rôle dans l'accident.

Par contre, la Canada West Ski Areas Association s'oppose à cette obligation de porter un casque en raison du coût qui incomberait aux skieurs et de la difficulté à faire respecter la législation.

« Les meilleures recherches scientifiques indiquent que les casques ne sont pas un moyen efficace de réduire les décès à ski », affirme le président de l'association, David Lynn, qui préfère des campagnes d'information visant à informer les skieurs du besoin de se protéger la tête.

De toute manière, d'après lui, environ un tiers des skieurs portaient un casque en 2003, mais en constatant les données de l'hiver dernier, ils sont désormais 86 % à en avoir.

Le Service de coroners de la Colombie-Britannique rappelle que 37 skieurs ou planchistes ont perdu la vie dans les montagnes de la province entre 2007 et 2013. Les lésions cérébrales étaient responsables de 26 % des morts de skieurs et de 20 % des morts de planchistes.