•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traitement pour enfants : le NPD accuse la Saskatchewan de contourner les faits

Les enfants de la famille Amir Akhter souffrent du syndrome de Morquio de type A, un déficit enzymatique qui retarde leur croissance.
Les enfants de la famille Amir Akhter souffrent du syndrome de Morquio de type A, un déficit enzymatique qui retarde leur croissance. Photo: Kathy Fitzpatrick/CBC
Radio-Canada

L'opposition néo-démocrate accuse le gouvernement de la Saskatchewan « d'utiliser de la fausse information » sur l'efficacité d'un traitement médical pour trois enfants atteints d'une maladie rare dans le but d'éviter de leur accorder ce traitement.

Les enfants de la famille Amir Akhter souffrent du syndrome de Morquio de type A, un déficit enzymatique qui retarde leur croissance, affectant leurs articulations, leur vision, leur ouïe et leur capacité respiratoire.

« Le discours du ministre de la Santé est fabriqué et complètement faux », a martelé, par voie de communiqué, la porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière de santé, Danielle Chartier. Elle demande au gouvernement de permettre aux enfants de commencer le traitement « immédiatement ».

Selon le NPD, des enzymes synthétiques appelées le Vimizim sont efficaces pour réduire la progression d'un déficit enzymatique qui retarde la croissance les enfants de 5 ans et plus. Danielle Chartier soutient qu'un enfant saskatchewanais, ainsi que certains dans d'autres provinces, ont déjà reçu ce traitement. 

Le ministre de la Santé de la province avait récemment affirmé que le traitement n'était pas efficace, tout en précisant qu'il cherche un deuxième avis. Entretemps, il refuse toujours de payer le traitement médical coûteux. 

Saskatchewan

Santé