•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La démence à 45 ans, une dure réalité

Le résumé de Nicole Lavergne-Smith
Radio-Canada

À seulement 45 ans, l'ancienne directrice de l'École Père Mercure de North Battleford, Lori Michaud, est l'une des plus jeunes personnes atteinte de démence en Saskatchewan.

Ses premiers symptômes sont apparus après une opération sous anesthésie pour réparer un ligament. Lori Michaud dit avoir eu de la difficulté à se remettre de cette opération, même si elle s'est bien passée.

À son retour au travail, il lui était difficile de se concentrer sur ses tâches et elle ne se sentait plus la même.

Après la chirurgie, j'avais peur. J'étais mélangée et confuse. J'étais comme : qu'est-­ce qui se passe? Comme je dis, je n'ai jamais eu de misère dans ma vie. Je ne comprenais pas. [...] J'avais peur je dois dire.

Lori Michaud

De la douleur et des hallucinations

Après deux ans de tests, le diagnostic officiel tombe en 2015. Sa neurologue en était venue à sa conclusion dès 2014 mais n'arrivait pas à préciser le type de démence. Elle sait maintenant qu'elle est atteinte de la maladie à corps de Lewy.

Chez Lori Michaud, cette maladie se manifeste comme un mélange de symptômes de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Elle souffre donc de problèmes cognitifs et de mouvement.

La douleur à la journée longue. Mes muscles sont très rigides et mes jointures ont beaucoup de difficulté. Je commence à avoir les épaules qui tombent et le dos courbé. J'ai beaucoup de douleurs dans mes épaules. Mon dos et mes hanches font très mal.

Lori Michaud

Lori Michaud est en proie à des cauchemars. Elle est aussi victime d'hallucinations visuelles et auditives et elle entend à l'occasion de la musique ainsi que des voix, à tel point qu'elle ne discerne pas toujours la réalité. 

Il est de plus dangereux pour elle de cuisiner puisqu'elle a perdu son sens de l'odorat.

Le regard vers l'avenir

Malheureusement pour Lori Michaud, les médicaments ne lui permettent pas de combattre ses hallucinations puisque sa démence amplifie les effets secondaires de ses symptômes. Elle a toutefois l'aide de son chien d'accompagnement, Sadie. L'animal est indispensable dit-elle, puisqu'il lui permet entre autres de se promener en sécurité dans la communauté.

L'ancienne directrice a récemment vendu sa maison et compte déménager à Prince Albert pour se rapprocher de sa famille. Elle dit qu'elle va s'ennuyer de son coin de pays mais que ce déménagement est nécessaire en raison de la diminution de ses capacités physiques et cognitives.

Aucun test ne permet à Lori Michaud de savoir combien d'années il lui reste à vivre. Maintenant qu'elle sait que sa situation n'est pas temporaire, elle doit faire face à l'avenir.

Lori Michaud assure toutefois qu'elle compte profiter pleinement de sa vie, chaque jour.

Ne manquez pas le reportage de Nicole Lavergne-Smith au Téléjournal Saskatchewan.

La maladie à corps de Lewy : 

Une personne atteinte de la maladie à corps de Lewy peut présenter des symptômes semblables à ceux de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson. La perte progressive de la mémoire, du langage, du raisonnement et d'autres fonctions intellectuelles supérieures telles le calcul est courante. [...] Certains traits de la maladie à corps de Lewy peuvent ressembler à ceux de la maladie de Parkinson, notamment la rigidité (raideur des muscles), les tremblements, la posture voûtée et les mouvements lents et traînants.

Source : Site de la Société Alzheimer du Canada (Nouvelle fenêtre)

Santé