•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Construction d'écoles en Alberta : il y aura du retard

Le ministre de l'Éducation David Eggen affirme que le gouvernement n'est pas prêt à réduire les frais scolaires cette année.

Le ministre de l'Éducation David Eggen affirme que le gouvernement n'est pas prêt à réduire les frais scolaires cette année.

Photo : CBC News

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de l'Éducation de l'Alberta a annoncé mardi que 101 projets d'écoles seront retardés en grande majorité pour une année. David Eggen a également demandé au vérificateur général de l'Alberta d'enquêter sur le plan du gouvernement conservateur sur les infrastructures scolaires.

Au total, l'ex-gouvernement avait annoncé 197 projets. Sur ceux qui sont retardés, une vingtaine pourraient être prêts dans quelques mois et près de 70, dans un an. Les précisions sont attendues pour 13 autres projets. D'autres changements sont possibles.

« Le gouvernement précédent n'a pas réussi à établir un plan réaliste pour les constructions », a dit le ministre.

L'ex-premier ministre Jim Prentice et l'ex-ministre des Infrastructures Manmeet Bhullar devant le site d'une école en construction dans le nord-est de Calgary.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre Jim Prentice et le ministre des Infrastructures Manmeet Bhullar devant le site d'une école en construction dans le nord-est de Calgary.

Photo : Radio-Canada

L'ex-première ministre Alison Redford avait notamment promis dix nouvelles écoles à Calgary, qualifiant le projet de très ambitieux. Son successeur, Jim Prentice, a réaffirmé cet engagement en 2015, avant la défaite de son parti aux élections du 5 mai.

Jim Prentice avait maintenu les promesses d'Alison Redford malgré la chute des cours du pétrole et peu avant de déclencher les élections qui ont mis fin à 44 ans de règne progressiste-conservateur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !