•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tragédie de L'Isle-Verte : 10 policiers reçoivent la médaille de la Bravoure

Le gouverneur général David Johnston entouré des récipiendaires de la médaille de la bravoure

Le gouverneur général David Johnston entouré des récipiendaires de la médaille de la bravoure

Photo : Julia Page / CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dix policiers de la Sûreté du Québec ont reçu une médaille de la Bravoure pour avoir risqué leur vie en tentant de secourir des personnes âgées lors de l'incendie survenu à la Résidence du Havre, à L'Isle-Verte, en janvier 2014.

Un texte de Ariane Perron-LangloisTwitterCourriel

Cette distinction honorifique leur a été remise par le Gouverneur général lors d'une cérémonie à la Citadelle de Québec, lundi avant-midi.

L'agent Pascal-Éric D'Amours, de l'Isle-Verte, lui, dit penser aux événements de janvier 2014 à chaque fois qu'il y patrouille.

Quand on a un appel, on est un peu plus stressé. La senteur du bois et du plastique, comme ça s'est passé à l'événement, on devient un peu plus stressé.

L'agent Pascal-Éric D'Amours, de l'Isle-Verte

L'agente Myriam St-Onge, de Saint-Arsène, se dit très touchée de recevoir cette médaille. « Quand on devient policier, on le fait pour aider les gens, et de se faire remercier pour ça, c'est satisfaisant. Notre vie va être changée à jamais suite à cet événement-là », dit-elle.

Les 10 policiers récipiendaires de la médaille de la Bravoure

  • Le sergent Sébastien Briand, Rivière-du-Loup
  • L'agent Pascal-Éric D'Amours, L'Isle-Verte 
  • L'agent Simon Dufour, Matagami
  • Le sergent Steve Duguay, Rivière-du-Loup
  • L'agent Mathieu Fournier, Rivière-du-Loup
  • L'agent Steve Guy, Cacouna
  • L'agent Francis Marquis, Saint-Fabien
  • L'agent Dominic Pellerin, Rimouski 
  • L'agent Jean-François Pépin, Saint-Arsène
  • L'agente Myriam St-Onge, Saint-Arsène

Sans aucun équipement, les agents ont courageusement affronté le froid extrême qui sévissait à l'extérieur ainsi que la chaleur et la fumée toxique qui envahissaient les couloirs de l'immeuble de trois étages. Ils ont agi rapidement, en dépit des flammes qui se propageaient et qui emprisonnaient les victimes dans leurs chambres ou sur leurs balcons.

Extrait du discours de présentation des récipiendaires

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec