•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’industrie forestière sous l’œil de Victoria après plusieurs décès de bûcherons

Un bûcheron en train d'abattre un arbre.

Un bûcheron en train d'abattre un arbre.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

À la suite du décès de quatre bûcherons au mois de juillet, WorkSafeBC a conduit des inspections et émis 49 constats pour non-conformité à la réglementation britanno-colombienne.

Le vice-président du Service de prévention de WorkSafeBC, Al Johnston, précise que les irrégularités concernaient par exemple des coupes mal réalisées, des arbres appuyés sur d'autres alors qu'ils étaient en train d'être abattus et l'absence de trousse de premiers soins.

Au total, 44 sites ont été visités entre le 10 août et le 4 septembre, ce qui a abouti à la rédaction de 206 rapports d'inspection.

« Dès que nous constatons un ensemble de décès sur le lieu de travail dans un secteur donné, cela nous inquiète », affirme M. Johnston.

Selon lui, WorkSafeBC avait l'intention de mettre sur pied un plan visant à bonifier le système d'inspection, avant que les quatre travailleurs ne trouvent la mort. Les drames n'ont fait qu'accélérer le processus.

L'organisme a aussi convoqué des représentants de l'industrie à une réunion le 6 août dernier dans le but de trouver des solutions pour améliorer les conditions de travail.

Pour sa part, le Conseil de sécurité des forêts de la Colombie-Britannique, qui rassemble différents acteurs du secteur, rappelle qu'entre 1996 et 2005 il y avait en moyenne 31 décès par an.

De 2011 à 2014, la moyenne était de huit et, jusqu'ici en 2015, cinq travailleurs forestiers ont perdu la vie.

Cette évolution prouve, selon des responsables du Conseil, que les pratiques sécuritaires entrent dans les habitudes, même s'il reste encore du travail pour faire changer les attitudes et la culture du milieu.

 

Avec les informations de avec CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie forestière