•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un livre pour raconter les exploits de trois militaires de l'Est du Québec

L'une des trois croix de Victoria qui sont exposées au Musée du Manitoba.
La croix de Victoria Photo: Radio-Canada (Jill Coubrough)
Radio-Canada

L'auteur Luc Bertrand lance un livre sur l'histoire de trois militaires de l'Est du Québec qui ont reçu la plus haute distinction militaire britannique; la croix de Victoria. Cette médaille récompense un acte de bravoure exceptionnel.

Le livre « Trois histoires de bravoure » relate les faits d'armes des trois seuls québécois francophones à avoir reçu cette distinction. Les trois hommes ont combattu avec le Royal 22e Régiment et tous sont originaires du Bas-Saint-Laurent.

L'auteur souhaite raconter une facette de l'histoire qu'il considère « mal connue encore aujourd'hui ». Le livre explique le contexte historique et les exploits des trois militaires. « Je serais prêt à sacrifier tous mes droits d'auteur pour la satisfaction de faire connaître davantage ces trois hommes », affirme Luc Bertrand.

Une histoire méconnue

Luc Robert, l'auteur de « Trois histoires de bravoure ».Luc Robert, l'auteur de « Trois histoires de bravoure ». Photo : Radio-Canada

« Le caporal Joseph Keable, a arrêté une attaque allemande à lui seul pendant la Première Guerre mondiale. Il en est mort parce qu'il a été blessé en arrêtant l'attaque », raconte l'auteur.

Le second est le lieutenant Jean Brillant qui a combattu pendant la Grande Guerre. Il a mené ses troupes trois fois à l'assaut. « Les deux premières fois, il était déjà blessé. Il aurait pu laisser le champ de bataille, mais il a décidé de les mener au combat jusqu'au bout. Au troisième assaut, il a été blessé mortellement », explique Luc Bertrand.

Le capitaine Paul Triquet, de Cabano au Témiscouata, a mené ses 83 hommes à l'assaut de Casa Berardi pendant la campagne d'Italie en décembre 1943. Il ne restait que neuf hommes à la fin de la bataille. « Il a su maintenir le moral de sa troupe dans cette situation extrêmement difficile », relate Luc Bertrand.

Seulement 92 canadiens ont été récompensés de la croix de Victoria dans l'histoire du pays.

Est du Québec

Histoire