•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CNC devient le plus important propriétaire de terres en Colombie-Britannique

Forêt canadienne

Forêt canadienne

Photo : Radio-Canada/Yvon Thériault

Radio-Canada

Le fonds de Conservation de la nature Canada (CNC) a pris possession de 26 territoires en Colombie-Britannique, devenant ainsi le plus important propriétaire de terres de la province.

Après de longs mois de négociations, les territoires ont été achetés à un autre fonds, The Land Conservancy of B.C. (TLC), en difficultés financières depuis plusieurs années.

« Conservation de la nature Canada souhaitait, depuis le début, que ces territoires d'importance demeurent protégés et avait à coeur de faire respecter le voeu des donateurs qui avaient, à l'origine, contribué à la conservation de ces zones », a déclaré par voie de communiqué Nancy Newhouse, vice-présidente de l'organisme en Colombie-Britannique.

Les terres en question se trouvent partout dans la province. Plusieurs d'entre elles sont regroupées au sud de l'île de Vancouver et sur l'île Salt Spring. Certaines abritent des réserves ornithologiques, des rivières à saumons, des forêts humides ou encore des marécages, essentiels au bien-être de la biodiversité de la province.

Cette acquisition ne signifie toutefois pas que tous les terrains seront transformés en parcs, certains d'entre eux étant utilisés pour le bétail ou ayant fait l'objet de coupe.

Conservation de la nature Canada se présente comme la plus grande organisation de protections des territoires au pays. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de peu plus d'un million d'hectares au Canada, dont un tiers se trouvent en Colombie-Britannique.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement