•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Escorte policière pour les Sénateurs : le chef de police de Winnipeg appuie la décision

Le chef du Service de police de Winnipeg Devon Clunis dit que l’escorte policière pour les Sénateurs d’Ottawa était « une décision prudente ».

Le chef du Service de police de Winnipeg Devon Clunis dit que l’escorte policière pour les Sénateurs d’Ottawa était « une décision prudente ».

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef du Service de police de Winnipeg dit appuyer pleinement la décision de fournir une escorte policière à une équipe de hockey afin d'assurer qu'elle arrive au Centre MTS à l'heure pour son match contre les Jets de Winnipeg.

Mardi soir, l'avion des Sénateurs d'Ottawa a atterri tard dans la capitale manitobaine. Leur autobus a été escorté de l'aéroport au Centre MTS par plusieurs véhicules de police avec des gyrophares et des sirènes pour que les joueurs arrivent à l'heure pour leur match contre les Jets.

Le chef de police Devon Clunis affirme qu'il n'a pas pris la décision de fournir un cortège lui-même, mais il n'a pas pour autant révélé qui a demandé l'escorte policière, ni qui l'aurait approuvé. Toujours est-il que le chef Clunis dit qu'il s'agissait d'« une décision prudente ».

« Nous sommes une ville reconnue sur la scène mondiale, et la LNH y est un acteur de premier plan », a expliqué le chef de police lors d'une réunion du Conseil de police de Winnipeg.

Si on n'avait pas aidé [les Sénateurs d'Ottawa] à arriver à l'heure pour leur match, un match qui se joue devant nos citoyens tout aussi bien que devant un public international, cela aurait certainement terni notre réputation à l'échelle mondiale.

Devon Clunis, chef du Service de police de Winnipeg

Le chef de police a souligné que l'escorte ne présentait aucun danger pour la sécurité publique, que le service n'a pas encouru une seule heure supplémentaire et que la facture a été réglée au complet par l'organisation des Sénateurs.

Le conseiller municipal de Mynarski Ross Eadie a demandé à Devon Clunis si les actions des policiers n'avaient pas créé un précédent.

Allons-nous maintenant fournir une escorte policière à Taylor Swift pour assurer qu'elle arrive au stade à l'heure pour son spectacle ?

Ross Eadie, conseiller de Mynarski

M. Eadie a ajouté que True North Sports and Entertainment – propriétaire du Centre MTS et des Jets de Winnipeg – aurait touché un revenu supplémentaire pendant que les spectateurs attendaient le match.

Le chef de police a répondu qu'il n'y a eu aucune incidence opérationnelle et que le Service de police jugerait chaque cas en fonction de son mérite.

L’équipe des Sénateurs d'Ottawa arrive au Centre MTS, à Winnipeg, jeudi à 17 h 30, accompagnée d'une escorte policière.

L’équipe des Sénateurs d'Ottawa arrive au Centre MTS, à Winnipeg, jeudi à 17 h 30, accompagnée d'une escorte policière.

Photo : TSN

« L'affectation des escortes policières est un enjeu opérationnel et relève donc du Service de police et non pas du Conseil de police », avait précisé le conseiller Scott Gillingham, qui est également président du Conseil de police.

M. Gillingham était satisfait de l'explication du chef de police quant à l'escorte policière. Cependant, il a noté que le Conseil entamera un processus d'évaluation des politiques auprès du Service de police de Winnipeg afin d'en garantir une gestion efficace.

Manitoba

Justice et faits divers