•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Seules deux femmes ont refusé de se dévoiler pour obtenir leur citoyenneté

Une Française portant le niqab.

Une Française portant le niqab.

Photo : AFP / Fred Dufour

Radio-Canada

Depuis 2011, deux femmes ont refusé de prêter leur serment de citoyenneté parce qu'elles devaient retirer leur voile, a indiqué à Radio-Canada le ministère de la Citoyenneté et de l'Immigration.

Un texte de Gaétan PouliotTwitterCourriel

« Nous sommes seulement au courant que deux personnes ont choisi de ne pas poursuivre la cérémonie de citoyenneté en raison de l'obligation de retirer le voile qui couvre leur visage », a écrit la porte-parole du ministère Sonia Lesage dans un courriel envoyé au diffuseur public.

Au cours des quatre dernières années, 686 195 personnes ont obtenu la citoyenneté canadienne. Ces deux cas représentent donc 0,0003 % des nouveaux Canadiens qui ont participé à une cérémonie de prestation de serment.

Une question qui divise

Le 15 septembre 2015, la Cour d'appel fédérale a maintenu un jugement qui invalide une directive du gouvernement Harper interdisant le port du voile islamique couvrant le visage lors de ce serment. On parle ici du niqab ou de la burqa.

Le tribunal s'est contenté de statuer sur la légalité de la directive, qui contrevenait au règlement existant, évitant de trancher sur le fond de la question.

Le gouvernement conservateur a indiqué qu'il se tournait maintenant vers la Cour suprême dans l'espoir de faire infirmer la décision. Il a en outre demandé à la Cour d'appel de suspendre son jugement afin d'empêcher les assermentations à visage couvert, le temps que le plus haut tribunal du pays se prononce sur la cause.

Le Nouveau Parti démocratique et le Parti libéral du Canada croient qu'il ne faut pas dire aux femmes ce qu'elles doivent porter lors des cérémonies de citoyenneté.

Le Bloc québécois s'oppose quant à lui au port du voile intégral lors de la cérémonie d'assermentation.

Ce qu'en disent les partis

Parti libéral du Canada

« On voit très clairement avec des chiffres comme ça que c'est un enjeu soulevé par des politiciens qui n'ont rien à offrir en termes de croissance économique ou d'investissements, qui n'ont aucun plan au réel besoin des Canadiens qui ont de la misère à joindre les deux bouts. [...] C'est sûr que [le chef conservateur Stephen Harper] veut distraire les gens avec des politiques de peur et de division. Or, les Canadiens ne seront pas bernés. » - Justin Trudeau

Nouveau Parti démocratique

« Je comprends que c'est très sensible. Je comprends que ça met les gens mal à l'aise. [...] Moi aussi, ça me met mal à l'aise. Mais une fois que les tribunaux ont statué, c'est ça. Il faut réaliser que même ces deux personnes sont obligées de s'identifier à visage découvert avant de pouvoir recevoir leur citoyenneté, tout comme on est obligé de se dévoiler pour recevoir un passeport. Et je suis complètement d'accord avec ces règles aussi. » - Thomas Mulcair

Parti conservateur du Canada

« C'est une question de valeur. [...] Quand des leaders ne sont pas capables de faire respecter ce que la grande majorité de la population canadienne veut, comment peut-il défendre le Canada et ses valeurs? » - Denis Lebel

Le chef conservateur Stephen Harper n'a pas prévu de conférence de presse aujourd'hui.

Bloc québécois

« C'est un principe fondamental que l'égalité des hommes et des femmes. Les femmes n'ont pas à s'effacer de l'espace public, point à la ligne. » - Gilles Duceppe

Politique