•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Des groupes de motards criminels recrutent des anciens combattants

    Un motocycliste.

    Photo : ICI Radio-Canada

    Radio-Canada

    Radio-Canada a appris que la police militaire enquête sur des liens entre des anciens combattants et des groupes de motards criminels. Selon nos informations, plusieurs ex-militaires des Forces armées canadiennes ont été recrutés par des groupes de motards affiliés aux Hells Angels. On ignore toutefois leur nombre exact.

    Un texte de Guillaume DumontTwitterCourriel

    Le major de la police militaire Jean-Marc Mercier confirme que des anciens combattants entretiennent des relations avec des motards criminels. Des membres actifs des Forces canadiennes pourraient aussi être visés par l'enquête en cours, selon lui.

    La police militaire est au courant des relations qu'entretiennent certains membres des clubs motocyclistes formés d'anciens combattants avec des groupes de motards criminels et on surveille ces relations-là de façon continue.

    Jean-Marc Mercier, major de la police militaire

    Le major Mercier fait valoir que certains ex-militaires cherchent peut-être à retrouver le sentiment d'appartenance à un groupe après avoir quitté l'armée canadienne et précise que la majorité des membres de groupes de motocyclistes formés d'anciens combattants n'ont pas de liens avec des motards criminels.

    Des recrues intéressantes pour les motards

    Les ex-militaires peuvent être d'excellentes recrues pour les motards criminels, selon le journaliste spécialisé en crime organisé André Cédilot. « Les militaires peuvent être utiles à l'organisation parce qu'ils ont plusieurs qualités importantes comme la discipline, le sang-froid, la logistique. En général, ils n'ont pas de casier judiciaire au début, quand ils arrivent dans le groupe, c'est sûr qu'ils n'ont pas de casier judiciaire, donc ils peuvent passer inaperçus », explique-t-il.

    Le brigadier général à la retraite Gaston Côté estime, quant à lui, que des anciens combattants peuvent être recrutés par les motards criminels en raison de leurs connaissances des techniques de combat.

    En ayant accès aux militaires, vous avez accès à des personnes qui ont des connaissances sur les armes, des connaissances aussi sur les explosifs et des connaissances sur les véhicules de protection, alors vous avez toutes ces possibilités-là.

    Gaston Côté, brigadier général à la retraite, Forces armées canadiennes

    Réaction d'un groupe de motocyclistes formé d'anciens combattants

    Le vice-président du groupe de motocyclistes Veterans Mc, Tom Smith, affirme que son groupe collabore à l'enquête de la police militaire au sujet des liens entre certains membres de groupes de motocyclistes formés d'anciens combattants et des motards criminels.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

    Société