•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mots « nègre » et « nigger » bannis de la toponymie québécoise

Le nom des rapides aurait été choisi en la mémoire de deux personnes noires.

Le nom des rapides aurait été choisi en la mémoire de deux personnes noires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À partir d’aujourd’hui, 11 noms de lieux du territoire québécois qui comportent le mot anglais « nigger » ou le mot français « nègre » devront changer de noms.

La Commission de toponymie en a décidé ainsi. Elle explique que même si ces mots sont d'usage ancien, ils peuvent porter atteinte à la dignité des membres de la communauté noire.

Le premier [nigger] a une connotation fortement injurieuse. Quant au second [nègre], il a acquis, au fil du temps, une charge péjorative. 

La Commission de toponymie

Dans un communiqué, la Commission de toponymie affirme que « les noms de remplacement qui seront proposés et officialisés devront respecter le plus possible le patrimoine historique des lieux et rappeler la présence de la communauté noire du Québec, qui a contribué à l'enrichir ».

Le Québec est la seule province au pays qui possède des noms de lieux publics comprenant le mot nègre. 

Ottawa-Gatineau

Société