•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'art pour mieux vivre avec un cancer

On nous a ouvert les portes d'un atelier de création libre pour les personnes atteintes du cancer et leurs proches

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis quatre ans, l'Association du cancer de l'Est du Québec offre des ateliers d'art-thérapie pour les personnes touchées par la maladie. Il s'agit d'un service unique encore peu connu dans la région.

Un texte de Laurence GallantTwitterCourriel

Lorsque que des patients du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord séjournent à l'hôtellerie Omer-Brazeau de Rimouski, ils ont la possibilité de participer aux ateliers donnés par Marie-Ève Laflamme, l'une des rares art-thérapeutes dans l'Est du Québec.

Elle offre notamment un programme de sept semaines à des hommes et des femmes atteints du cancer qui acceptent d'expérimenter l'art-thérapie.

Ils viennent de semaine en semaine prendre du temps pour eux, pour créer, et je vais vraiment les accompagner dans un processus où est-ce que les participants vont eux aussi apprendre à se connaître, à connaître leur histoire.

Marie-Ève Laflamme, art-thérapeute et coordonnatrice du Centre de mieux-être Cendrine et Philippe de l'Association du cancer de l'Est du Québec
Marie-Ève Laflamme est accréditée de l'Association des art-thérapeutes du QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marie-Ève Laflamme est accréditée par l'Association des art-thérapeutes du Québec

Photo : Radio-Canada

Marie-Ève Laflamme est revenue au Bas-Saint-Laurent après avoir complété une maîtrise en art-thérapie de l'Université Concordia. Elle y a acquis un bagage important en psychologie, qui vient appuyer sa démarche centrée sur les arts plastiques.

Le but c'est pas de créer quelque chose de beau, mais de surtout être à l'écoute de ce qui émerge et ce qui est exprimé, donc moi je suis là pour encadrer ça, mettre le cadre pour que la magie opère.

Marie-Ève Laflamme, art-thérapeute et coordonnatrice du Centre de mieux-être Cendrine et Philippe de l'Association du cancer de l'Est du Québec

Lise-Andrée Lévesque, de Rimouski, a vécu cette expérience surprenante en participant au programme d'art-thérapie l'an dernier, alors qu'elle soignait un cancer de la glande thyrroïde.

J'ai découvert vraiment un monde bouleversant d'émotions là-dedans, des secrets dans l'art-thérapie qu'on découvre, encore aujourd'hui.

Lise-Andrée Lévesque, ancienne patiente
Lise-Andrée Lévesque, ancienne patiente de Marie-Ève Laflamme, est infirmière à domicileAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lise-Andrée Lévesque, ancienne patiente de Marie-Ève Laflamme, est infirmière à domicile

Photo : Radio-Canada

Des patients moins ouverts aux arts plastiques se prennent aussi au jeu, et certains font des prises de conscience qui peuvent être déstabilisantes. « Une personne assez âgée n'avait jamais pleuré, et justement, dans cet atelier-là, elle s'est donnée la permission de le faire. Pas devant nous, mais chez elle, parce que ça se poursuit, c'est pas juste aujourd'hui, il y a une suite à ça. Il y a un éveil qui s'est fait », raconte Lise-Andrée Lévesque.

La réponse est différente d'une personne à l'autre, mais selon Marie-Ève Laflamme et ceux qu'elle accompagne, l'art-thérapie aide à changer la façon de vivre et de percevoir la maladie.

La détresse c'est une chose, mais de développer et de découvrir un sens à la souffrance ou aux difficultés, c'est là où est-ce qu'on peut avancer comme être humain.

Marie-Ève Laflamme, art-thérapeute et coordonnatrice du Centre de mieux-être Cendrine et Philippe de l'Association du cancer de l'Est du Québec
« Je crois que de son côté, il faut l'art de nous amener à vivre ce qu'on vit. Je crois pas que c'est n'importe qui qui pourrait nous offrir la façon qu'on en ressort. » Lise-Andrée LévesqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Il faut l'art de nous amener à vivre ce qu'on vit. Je crois pas que c'est n'importe qui qui pourrait nous offrir la façon qu'on en ressort. » Lise-Andrée Lévesque

Photo : Radio-Canada

L'Association du cancer de l'Est du Québec permet également aux personnes atteintes du cancer de profiter d'ateliers de massages et de yoga, pendant leurs traitements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Santé