•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des affiches « Votez blanc » à Moncton

Des affiches qui encouragent les électeurs à «voter blanc» sont apparues à divers endroits à Moncton. Le mouvement «Votez blanc» est nouveau dans les Maritimes
Des affiches qui encouragent les électeurs à «voter blanc» sont apparues à divers endroits à Moncton. Le mouvement «Votez blanc» est nouveau dans les Maritimes Photo: CBC/Tori Weldon

Parmi toutes les affiches électorales qui sont apparues à Moncton ces dernières semaines, un modèle détonne. Il montre un candidat sans visage et encourage les électeurs à « voter blanc ».

Les responsables de cette campagne ne s'affichent pas. Mais des campagnes comme celle-là ne sont pas nouvelles ailleurs au pays, rappelle le politologue Mario Lévesque, de l'Université Mount Allison, à Sackville. D'ailleurs, une option « aucun de ces candidats » était inscrite sur les bulletins de vote lors des dernières élections provinciales, en Ontario. Elle avait été cochée par 31 000 électeurs.

Ce résultat devrait faire réfléchir les politiciens, selon Mario Lévesque. « Il devrait sonner l'alarme, inciter les chefs de parti à améliorer leur programme pour plaire à un plus grand nombre d'électeurs », dit-il.

Élections Nouveau-Brunswick avait voulu ajouter une option « aucun de ces candidats » lors des dernières élections provinciales, l'an dernier, mais quatre des partis s'y étaient opposés. Ils voulaient plus de temps pour y réfléchir. Seule l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick se disait ouverte à l'idée.

Bureau de scrutin ontarien (archives)Les Ontariens avaient la possibilité de cocher « aucun de ces candidats » lors des dernières élections provinciales Photo : PC / J.P. Moczulski

Même si le mouvement « Votez blanc » est nouveau dans les Maritimes, cette option est disponible sur les bulletins de vote de plusieurs provinces, outre l'Ontario : l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba offrent ce choix à leurs électeurs.

Le fédéral ne l'offre pas pour l'instant, mais un mouvement vise à faire changer les choses à temps pour le scrutin de 2019.

Bien des candidats appréhendent cette possibilité, selon Mario Lévesque. « Du point de vue du politicien, certains craignent que l'option « aucun de ces choix » n'obtienne plus de voix qu'eux, donc [...] ils sont un peu intimidés par cette campagne, mais si on y pense bien, c'est une façon d'encourager la participation des électeurs. »

En sachant combien de Canadiens ont voté blanc, les partis politiques pourront mieux mesurer l'insatisfaction des électeurs par rapport aux programmes et s'ajuster en conséquence, ajoute-t-il.

Il pense qu'il est mieux de voter blanc que de ne pas voter du tout.

Avec les informations de CBC

Politique