•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réseau de la santé : crainte d'une centralisation des laboratoires à Rimouski

Les échantillons devront être envoyés en laboratoire pour analyse.

Les échantillons devront être envoyés en laboratoire pour analyse.

Radio-Canada

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) s'inquiète de l'avenir des laboratoires dans les hôpitaux de Matane et d'Amqui.

L'organisation, qui regroupe notamment des technologistes médicales, craint les conséquences des compressions dans le réseau de la santé et du projet de loi 10 sur les fusions d'établissements.

Selon le syndicat, le budget alloué par le gouvernement du Québec a augmenté de 1,3 % alors que les besoins seraient de 4 %.

Le porte-parole de l'APTS, Sylvain Lirette, redoute une centralisation des laboratoires à Rimouski pour les établissements du Bas-Saint-Laurent.

« Rimouski va être le grand laboratoire. Matane, Amqui et le Témiscouata vont devenir essentiellement des dépanneurs pour les tests d'urgence », explique-t-il.

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé du Centre de santé et de services sociaux de la Matapédia, qui regroupe 105 membres, fera une intervention à ce sujet devant le conseil municipal d'Amqui, lundi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Santé