•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opposition à l'abattage des loups : Miley Cyrus persiste et signe

Miley Cyrus et son frère Braison Cyrus entouré de membres de Pacific Wild.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La chanteuse Miley Cyrus et son frère ont passé le week-end sur la côte centrale de la Colombie-Britannique avec une équipe de protecteurs de la faune de l'organisation Pacific Wild, qui s'oppose à l'abattage des loups dans le cadre d'une expédition de recherche.

Pendant deux jours, la vedette américaine et son frère ont suivi Mary et John Theberge, des biologistes qui étudient les loups et qui s'opposent à l'abattage de ces bêtes en Colombie-Britannique.

« Quand je me suis prononcée la première fois, je savais au plus profond de moi-même qu'il ne fallait pas abattre les loups », indique Miley Cyrus dans un communiqué de Pacific Wild. « Après cette visite, je sais que la science est d'accord avec moi. Pas seulement relativement à l'abattage des loups, mais également relativement à la chasse aux trophées. Les deux sont non viables et horribles et il faut y mettre fin. »

Les membres de Pacific Wild soutiennent que de tenter de protéger les caribous en tuant les loups n'est pas efficace. Le groupe affirme que les loups sont une fausse cible et qu'il faut plutôt mettre fin à la destruction de l'habitat par les humains, l'industrie et les amateurs d'excursions en motoneige.

Pacific Wild demande à Victoria de mettre fin à son programme d'abattage des loups et de protéger l'habitat des caribous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !