•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition de 43 étudiants au Mexique : un narcotrafiquant arrêté

Le suspect Gildardo Lopez Astudillo

Le suspect Gildardo Lopez Astudillo

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un dirigeant présumé d'un cartel de narcotrafiquants qui aurait été impliqué dans la disparition de 43 étudiants universitaires, l'an dernier, dans le sud du Mexique, a été arrêté.

Le procureur Miguel Angel Godinez Munoz a annoncé l'arrestation de Gildardo Lopez Astudillo par voie de communiqué. L'information a ensuite été confirmée par le commissaire à la sécurité nationale, Renato Sales.

M. Sales a dit que l'homme de 36 ans est « l'auteur intellectuel » de la disparition des étudiants. Astudillo a été épinglé mercredi dans la ville de Taxco. Il est soupçonné d'extorsion, de distribution de drogue et de criminalité organisée.

 L'ancien procureur général Jesus Murillo Karam avait expliqué, en novembre dernier, qu'Astudillo avait informé son patron, Sidronio Casarrubias Salgado, que des rivaux interféraient avec leurs affaires dans la ville d'Iguala. Casarrubias lui aurait alors demandé de défendre leur territoire.

L'enquête du gouvernement maintient que les 43 étudiants ont été illégalement arrêtés par les policiers d'Iguala le 26 septembre 2014 et remis au cartel Guerreros Unidos. Les étudiants auraient alors été abattus et leurs corps, incinérés dans un dépotoir.

Seulement deux corps ont été identifiés jusqu'à présent et des experts internationaux remettent en question plusieurs aspects de l'enquête officielle.

Des photos d'étudiants mexicains disparus sont affichées à un poste de péageAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des photos d'étudiants mexicains disparus sont affichées à un poste de péage

Photo : ? Jorge Lopez / Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !