•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections : déclarations surprenantes du candidat conservateur à Matane

Les candidats de la circonscription Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia : André Savoie (Parti conservateur), Rémi Massé (Parti libéral), Kédina Fleury Samson (Bloc québécois), Jean-François Fortin (Forces et démocratie) et Joêl Charest (NPD)

Les candidats de la circonscription Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia : André Savoie (Parti conservateur), Rémi Massé (Parti libéral), Kédina Fleury Samson (Bloc québécois), Jean-François Fortin (Forces et démocratie) et Joêl Charest (NPD)

Photo : ICI Radio-Canada/Brigitte Dubé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les candidats de la circonscription Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia ont pu se faire les dents lors d'une première rencontre tenue mardi au Cégep de Matane. Le candidat conservateur André Savoie s'est démarqué par des déclarations qui ont surpris l'auditoire, notamment sur la crise des migrants.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel

« Moi, venir de Montréal, je me prendrais un billet pis je m'en irais en Syrie. Je me lèverais la main en l'air pour être adopté là-bas pis comme ça, ils me reprendraient à Québec pis ils me logeraient. Ce serait merveilleux! », a déclaré André Savoie.

Le candidat conservateur a fait face à plusieurs critiques et questions de la part des étudiants. Il s'est fait questionner et critiquer sur bon nombre de questions dont le transport de pétrole par train, la crise des migrants et l'austérité. Malgré tout, le candidat a maintenu le credo des conservateurs : réduction des impôts, remboursement de la dette et compromis environnementaux pour créer de l'emploi.

On laisse des vraquiers chargés de pétrole de l'extérieur naviguer sur le Saint-Laurent alors qu'on a du pétrole chez nous. (...) Il y en a en Gaspésie. On a dit non, on n'en veut pas. On va faire nos timbres (de chômage) pour le reste de l'hiver. Il va falloir être plus cohérent si on veut faire travailler les gens et accepter qu'il se fasse des choses qui seront un moteur économique.

Une citation de :André Savoie, candidat conservateur

Les candidats qui ont participé au débat : 

  • Joël Charest (Nouveau Parti démocratique - NPD)
  • Kédina Fleury Samson (Bloc québécois - BQ)
  • Jean-François Fortin (Forces et démocratie - FD)
  • Rémi Massé (Parti libéral du Canada - PLC)
  • André Savoie (Parti conservateur du Canada - PCC)

Rémi Massé a promis de stimuler la création d'emplois dans la région en misant sur des « emplois verts », en exploitant au maximum les surplus d'énergie au Québec. Il a rappelé que son parti avait promis des investissements de 125 milliards de dollars sur 10 ans pour la réfection des infrastructures, des travaux qui créeraient de l'emploi dans la région.

On est en train de saigner nos régions. (...) Je suis tanné! Ça fait 22 ans qu'on est dans l'opposition! On est des gérants d'estrade! Je veux être sur la glace, avoir la puck et scorer des buts!

Une citation de :Le candidat libéral Rémi Massé
Au Cégep de Matane, un premier débat électoral pour les candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-MatapédiaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Au Cégep de Matane, un premier débat électoral pour les candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Photo : ICI Radio-Canada

Joël Charest et le NPD promettent une caisse d'assurance emploi autonome. Le candidat suggère de soutenir les petites entreprises. Un plan de réfection des infrastructures s'échelonnerait sur 20 ans pour que les municipalités puissent planifier à long terme. L'environnement serait pris en compte dans le développement économique.

Il faut établir un processus crédible d'évaluation des impacts des projets économiques sur l'environnement.

Une citation de :Joël Charest candidat néodémocrate

Kédina Fleury Samson du Bloc québécois a surtout proposé des réformes en profondeur. Selon elle, la solution aux problèmes du Québec passe par l'indépendance et les énergies renouvelables.

Il faut repenser le système social, l'économie, l'environnement, trouver un système économique qui nous ressemble.(...) Pourquoi le Québec serait assujetti aux règles du Canada? (...) Le Québec n'a pas les outils pour dire : " Non, j'en veux pas! "

Une citation de :Kédina Fleury Samson, candidate bloquiste
Au Cégep de Matane, un premier débat électoral pour les candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-MatapédiaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Au Cégep de Matane, un premier débat électoral pour les candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Photo : ICI Radio-Canada

Pour Jean-François Fortin de Forces et Démocratie, il faut commencer par réformer la politique elle-même. « Quel est votre pouvoir sur la politique? », a-t-il demandé aux étudiants. Il souhaite introduire la démocratie participative. Le député devrait consulter ses électeurs pour décider s'il approuve ou rejette les programmes ou projets de loi. Jean-François Fortin en a également contre la ligne de parti.

Un député devrait pouvoir voter pour les idées des autres partis si elles sont bonnes.

Une citation de :Jean-François Fortin, candidat de Forces et Démocratie

M. Fortin plaide pour la décentralisation et déplore le système de programmes mur à mur. Il souhaiterait qu'ils soient adaptés aux différentes réalités.

Les jeunes et le vote selon Élections Canada (2011)

  • Taux de participation des jeunes (18 à 24 ans) : 39 %
  • Moyenne générale : 58,7 %
  • Moyenne des 65-74 ans : 75 %
  • Hausse de 4,9 % des 18-24 ans entre 2008 et 2011

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec