•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement de zonage pour une mosquée : Ahuntsic-Cartierville va de l'avant malgré l'opposition

Le conseiller municipal du district Saint-Sulpice, Pierre Desrochers.

Le conseiller municipal du district Saint-Sulpice, Pierre Desrochers.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'arrondissement d'Ahuntsic–Cartierville va de l'avant avec un projet de changement de zonage destiné à permettre à une mosquée du quartier Saint-Sulpice de continuer à accueillir des fidèles.

La mosquée, située sur la rue Legendre Ouest, près de l'avenue du Parc, a demandé à l'arrondissement d'ajouter aux usages déjà permis celui de lieu de culte. Cet usage additionnel, non couvert par l'actuelle réglementation, nécessitait une modification au règlement de zonage.

Ce changement a été autorisé en deuxième lecture lundi soir par le conseil d'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, malgré l'opposition de certains citoyens qui s'étaient déplacés pour l'occasion.

Une pétition signée par plus de 200 personnes s'opposant à ce projet a d'ailleurs été présentée aux élus.

Brandissant une pétition de plus de 200 noms, ce citoyen d'Ahuntsic-Cartierville est venu témoigner de son opposition au projet lundi soir.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Brandissant une pétition de plus de 200 noms, ce citoyen d'Ahuntsic-Cartierville est venu témoigner de son opposition au projet lundi soir.

Le conseiller du district Saint-Sulpice, Pierre Desrochers, a expliqué que la demande faite par la mosquée est tout à fait « légitime », mais que les citoyens qui le souhaitent auront tout de même l'occasion de se prononcer sur le sujet.

Selon lui, l'analyse de la demande faite par le comité consultatif urbanisme et les services internes de l'arrondissement s'est soldée par une approbation du projet, ce qui explique qu'il va de l'avant.

« Il n'y a rien qui milite en fonction de ne pas accepter la demande. »

— Une citation de  Pierre Desrochers, conseiller municipal

« Pour le moment, les recommandations que nous recevons des services nous disent qu'on peut aller de l'avant avec un tel changement d'utilisation d'un local », a expliqué M. Desrochers au terme de la soirée.

« On sait que d'autres personnes auraient des idées différentes. On devra en tenir compte », a-t-il poursuivi. « Mais pour le moment, il n'y a pas de raison de ne pas continuer le processus. »

« On va publier ce changement [de zonage], et maintenant les résidents auront l'opportunité de suivre certaines étapes qui mèneraient jusqu'à une pétition, la tenue d'un registre et possiblement la tenue d'un référendum », conclut M. Desrochers. « Les citoyens ont encore beaucoup d'occasions de se prononcer. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !