•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert au projet Wabush-3 d’IOC

Le reportage de Louis Garneau
Radio-Canada

La compagnie minière IOC obtient l'autorisation environnementale du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador pour réaliser son projet de mine à ciel ouvert Wabush-3.

La filiale de Rio Tinto prévoit amorcer sa construction en 2016, près de Labrador City, pour une mise en service en 2018.

Mine de fer sur la Côte-NordMine de fer sur la Côte-Nord

Le coût du projet est évalué à 250 millions de dollars.

La compagnie IOC souhaite y extraire 744 millions de tonnes de concentré de minerai de fer qui seront acheminées par chemin de fer jusqu'au port de Sept-Îles.

Environ 200 personnes seront embauchées pour la construction de la mine Wabush-3.

Le prix du fer à la baisse

Malgré les soubresauts du marché du fer au cours de la dernière année, IOC réaffirme ainsi son intention d'investir dans le développement minier de la fosse du Labrador. 

En 2014 et 2015, Cliffs ressources naturelles a fermé ses mines à Wabush et au lac Bloom, près de Fermont, en raison de la non-rentabilité de ses installations.

D'après le directeur adjoint de Développement économique Sept-Îles, Russel Tremblay, IOC cherche à réduire ses coûts de production. « Parce que le projet Wabush-3 est quand même situé très près du concentrateur », souligne-t-il.

Après des mois d'incertitude, les représentants des travailleurs au Labrador accueillent, quant à eux, la nouvelle avec enthousiasme.

C'est une petite lumière au bout du tunnel. 

Euclide Haché, représentant syndical des métallos à Wabush

Le fer se vend actuellement environ 60 dollars américains la tonne. La faiblesse du dollar canadien rentabilise l'exportation du minerai vers les marchés mondiaux. 

Est du Québec

Économie