•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La justice indonésienne en appelle de l'acquittement de Neil Bantleman

L'Ontarien Neil Bantleman

L'Ontarien Neil Bantleman

Photo : Dita Alangkara/AP

Radio-Canada

Les célébrations auront été de courte durée pour l'enseignant ontarien Neil Bantleman : un mois après son acquittement relativement à des accusations d'agression sexuelle sur trois enfants, la justice indonésienne porte le verdict en appel.

M. Bantleman ne peut donc pas quitter l'Indonésie pour l'instant. 

L'homme de 46 ans, qui a toujours clamé son innocence, a affirmé dans le passé que les accusations contre lui étaient un coup monté de la famille d'un élève et de la police pour lui soutirer de l'argent, à lui et à la prestigieuse école internationale de Jakarta où il enseignant.

Le gouvernement canadien critique depuis le début le manque de transparence des procédures judiciaires.  

Le 14 août dernier, un tribunal indonésien avait annulé sa condamnation à dix ans de prison ainsi que celle son assistant indonésien, Ferdinant Tjiong. 

« Nous savions qu'il allait être libéré, mais nous ne l'avons pas cru tant que nous ne l'avons pas vu sorti de prison », disait son frère, Guy Bantleman, qui habite à Burlington.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Justice