•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Barreau et la bâtonnière Lu Chan Khuong concluent une entente

La bâtonnière Lu Chan Khuong

La bâtonnière Lu Chan Khuong

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Barreau du Québec et la bâtonnière élue Lu Chan Khuong sont parvenus à une entente dans le litige qui les opposait concernant la suspension de Me Khuong, ont annoncé ses avocats dans un communiqué transmis vendredi soir.

Aucun autre détail n'a été fourni, mais le communiqué indique qu'une déclaration conjointe serait rendue publique mardi.

Les parties n'émettront aucun commentaire d'ici à cette date, a-t-on ajouté.

Élue au printemps dernier par 64 % des membres du Barreau, Me Khuong avait été suspendue de ses fonctions dans la foulée de la publication d'un reportage révélant qu'elle avait fait l'objet d'une plainte pour vol à l'étalage en avril 2014. La principale intéressée nie avoir volé quoi que ce soit.

Elle n'a jamais été accusée en lien avec cette affaire puisqu'elle a bénéficié du Programme de traitement non judiciaire. En principe confidentiel, le mécanisme de « déjudiciarisation » lui a permis d'éviter un procès.

Me Khuong avait répondu par une poursuite contre plusieurs administrateurs du Barreau. Elle réclamait 95 000 $ à titre de dommages exemplaires contre neuf membres du C.A. du Barreau, qui ont répliqué avec une poursuite de 90 000 $ contre cette dernière pour atteinte à leur réputation.

Dans sa requête, la bâtonnière élue affirmait que des membres du C.A. avaient « coulé » à la presse l'information portant sur son passé judiciaire dans le but de la mettre dans l'embarras et de forcer son départ. Le Barreau a toujours nié ces allégations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !