•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laboratoire de drogue : Lac-Baker s'étonne et s'interroge

Lac-Baker

Les autorités fouillent la propriété de Daniel Cozak à Lac-Baker

Photo : ICI Radio-Canada/Étienne Dumont

Radio-Canada

Les résidents de Lac-Baker, au Nouveau-Brunswick, se disent étonnés d'apprendre qu'un laboratoire de production d'ecstasy se trouvait dans leur village.

La GRC a annoncé mercredi qu'elle a arrêté quatre personnes et démantelé cinq laboratoires clandestins de production de drogues synthétiques, dont un à Lac-Baker. Daniel Cozak et ses deux fils sont accusés de complot et de production de drogue de synthèse.

Les voisins de la maison, qui appartient à Daniel Cozak, ne savaient rien de ce qui se passait à cette résidence du chemin Soucy, à Lac-Baker. La majorité d'entre eux n'avait rencontré Daniel Cozak et ses fils qu'une seule fois.

Un voisin dit que Daniel Cozak lui avait demandé s'il pouvait déneiger son entrée en hiver.

Les voisins se disaient surtout surpris qu'il ait installé une clôture dans son entrée.

Le maire par intérim, Max Michaud, n'avait aucune idée lui non plus de l'existence de ce laboratoire. Il estime que le village est tranquille, presque sans crime.

Le téléphone a sonné souvent à l'édifice municipal mercredi, mais M. Michaud dit qu'il n'en savait pas plus que ses concitoyens, et que ce n'est pas le genre de choses dont on informe les municipalités avant d'intervenir.

Vendredi encore, une vingtaine de personnes et une dizaine de véhicules (autopatrouilles, ambulance, pompiers, spécialistes des matières dangereuses), sont sur place, à la résidence du chemin Soucy, pour recueiller des preuves et pour assurer la sécurité de l'endroit.

La GRC n'a pas voulu faire de commentaires, mais elle devrait tenir un point de presse la semaine prochaine.

Avec les informations d'Étienne Dumont

Société