•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un stratège australien pour donner un nouveau souffle aux conservateurs

Le stratège politique australien Lynton Crosby.
Le stratège politique australien Lynton Crosby. Photo: Stefan Wermuth/Reuters
La Presse canadienne

Les conservateurs de Stephen Harper bénéficient des conseils d'un stratège australien aux tactiques controversées qui a aidé le premier ministre britannique David Cameron à remporter les élections du mois de mai avec une confortable majorité.

Lynton Crosby a déjà été lié à des stratégies visant à rallier les électeurs craintifs face à l'immigration et à la criminalité.

Une source conservatrice a confirmé que M. Crosby conseillait l'équipe conservatrice depuis le mois de mars - s'attardant surtout à l'analyse de sondages. Un autre conservateur a précisé que M. Harper avait rencontré l'Australien pendant l'été et qu'il lui avait dit que sa préparation à la campagne et ses stratégies devaient être peaufinées.

Les deux sources conservatrices ont parlé à La Presse Canadienne sous le couvert de l'anonymat puisqu'elles ne pouvaient pas discuter publiquement de ce sujet.

Le porte-parole de la campagne conservatrice Kory Teneycke a refusé de discuter de « décisions d'embauche », mais il a confirmé que M. Crosby offrait des conseils au parti depuis longtemps et qu'il continuait de le faire.

Il a réfuté les affirmations voulant que le stratège ait pris un rôle plus important ou ait été recruté pour tenter de renverser la tendance à la mi-campagne, alors que les conservateurs tirent de l'arrière dans les sondages. On ne sait pas si M. Crosby travaille directement au Canada ou s'il est à l'étranger.

M. Crosby est surnommé le « Magicien d'Oz » pour son rôle dans les quatre victoires consécutives du premier ministre australien John Howard, de 1996 à 2004.

M. Crosby est toutefois décrit par certains comme un « maître de l'art politique sournois ». Il aurait d'ailleurs contribué à développer ce qui est appelé « le langage politique codé » (dog-whistle politics) - une stratégie qui consiste à utiliser des mots codés qui semblent inoffensifs, mais qui envoient en fait des messages voilés - souvent peu reluisants - qui rejoignent certains électeurs.

Politique