•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les baby-boomers encore très nombreux sur le marché du travail

Mike Morton, 65 ans, est à l'emploi d'un magasin à grande surface.
Mike Morton, 65 ans, est à l'emploi d'un magasin à grande surface. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

De plus en plus de baby-boomers continuent de travailler après l'âge de 65 ans. C'est la conclusion d'une étude de l'Université du Cap-Breton.

Jackie Scott étudie la main-d'oeuvre canadienne depuis une vingtaine d'années. Elle estime qu'en Nouvelle-Écosse, 30 % des gens âgés de 65 ans et plus sont toujours au travail. Une situation qui nuit, selon elle, aux jeunes à la recherche d'un premier emploi.

Depuis une quinzaine d'années, Mike Morton est à l'emploi d'un magasin à grande surface de Bathurst. À 65 ans, il pourrait prendre sa retraite, mais il continue de travailler quatre jours par semaine. 

Ça nous permet des petits luxes de plus

Mike Morton

Il aime toujours son travail, mais avoue que l'aspect financier est important. « Ça aide aussi à maintenir notre standard de vie un peu. On est gâté avec les années avec certains salaires. Quand tu arrêtes complètement, faut que tu réajustes ton style de vie », explique M. Morton.

Mike Morton entend d'ailleurs continuer à travailler pendant encore quatre ou cinq ans, en diminuant graduellement son nombre d'heures de travail.

J'ai toujours hâte d'aller travailler

Jeannette Godin

Malgré ses 75 ans, Jeannette Godin travaille douze heures par semaine comme secrétaire dans un bureau de médecin. « C'est comme un passe-temps pour moi, parce que le temps est long quand tu tombes à ne rien faire », explique la femme.

Si elle apprécie le côté social de son emploi, elle reconnaît que les dollars supplémentaires qu'elle reçoit sont les bienvenus.

Jeannette Godin, 75 ans, travaille douze heures par semaine dans un bureau de médecin.Jeannette Godin, 75 ans, travaille douze heures par semaine dans un bureau de médecin. Photo : ICI Radio-Canada

« C'est un petit coussin pour payer des choses, des imprévus, ces choses-là », lance Mme Godin.

Elle n'est pas surprise d'apprendre qu'un grand nombre de personnes de 65 ans et plus sont toujours sur le marché du travail. « Je pense ça va venir de plus en plus parce que le coût de la vie est beaucoup plus cher et les payes ne montent pas. Ça prend un petit peu plus », ajoute-t-elle.

Ni Mme Godin ni M. Morton ne croient que leur présence au travail nuit aux jeunes à la recherche d'emploi.

« Ce n'est pas des emplois critiques à la société. On travaille dans des endroits comme ici. Ça ne change pas tellement de choses pour les jeunes », affirme Mike Morton.

« Tout le monde veut une "job" à plein temps, ils ont de la misère à avoir quelqu'un pour douze heures par semaine. Ça fait que moi, ça m'arrange », ajoute Jeannette Godin.

Et difficile à dire jusqu'à quel moment elle compte rester sur le marché du travail. « Aussi longtemps que ma santé va me le permettre et que les patrons veulent m'avoir aussi », conclut-elle en rigolant. 

D'après un reportage de François Vigneault

Acadie

Emploi