•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Archéologie : 16 épaves documentées en Haute et Moyenne-Côte-Nord

Archéologie : 16 épaves documentées en Haute et Moyenne-Côte-Nord
Radio-Canada

Le comité d'archéologie subaquatique chapeauté par Archéo-Mamu a documenté et recensé 16 épaves en Haute et Moyenne-Côte-Nord au cours des deux dernières semaines.

L'archéologue et chargé de projet, Vincent Delmas, indique que ces interventions de Longue-Rive à Baie-Trinité ont comme objectif de documenter l'histoire navale, mais aussi de faire connaître le riche patrimoine archéologique de la région.

On est capable de retracer l'histoire de la navigation, de notre épave la plus ancienne, la Sainte-Anne de 1704, jusqu'à la plus récente de 1919. C'est aussi de voir les différentes techniques de construction. On voit l'évolution de la navigation et de l'architecture navale.

Vincent Delmas, archéologue et chargé de projet
L'épave du navire Georges Smith à Pointe-des-MontsL'épave du navire Georges Smith à Pointe-des-Monts Photo : Radio-Canada

Deux archéologues de l'Université de Montréal étaient de passage à Pointe-des-Monts, près de Baie-Trinité, mardi, pour documenter le Georges Smith.

Une opération de sauvetage de trois pêcheurs a eu cours à Pointe-des-monts.

Ce navire se serait échoué pendant une tempête de neige, selon le chercheur Mathieu Mercier Gingras.

« Le Georges Smith était venu à Québec, explique-t-il. Il partait de la Barbade et il est venu avec un changement de mélasse en 1919. Après, il repartait vers la Nouvelle-Écosse avec un changement de bois, et il a fait naufrage à Pointe-des-Monts le 15 novembre 1919. »

Il s'agit d'une belle découverte pour les deux archéologues, qui ne s'attendaient pas à voir le navire en aussi bon état et récemment dévoilé par les marées.

Avec les informations de Roxanne Simard

Est du Québec

Société