•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux hommes hospitalisés après une attaque de grizzly en Colombie-Britannique

Un grizzly qui marche dans l'eau

Un grizzly qui marche dans l'eau

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Deux hommes ont été sévèrement blessés quand une mère grizzly accompagnée de ses deux oursons les a attaqués dimanche dans l'arrière-pays de la région Peace de la Colombie-Britannique.

Les deux victimes ont dû passer la nuit sur le flanc de montagne isolé après l'attaque.

Ils revenaient d'une expédition de chasse au sud de Fort Nelson et transportaient de la viande sauvage et la tête de la bête qu'ils avaient tuée quand ils ont entendu l'ourse, a raconté l'inspecteur Mark West du bureau provincial de conservation de la faune.

« Ils ont entendu un bruit dans les buissons, et tout près, vraiment tout près, il y avait une ourse et ses deux petits », a-t-il ajouté.

L'ourse a attaqué un des hommes et s'en est ensuite prise au deuxième quand il a tenté d'intervenir, explique M. West. Celui-ci a tiré quelques coups de feu, mais l'inspecteur ne sait pas si l'ourse a été touchée.

Les chasseurs ont été blessés à la tête et au cou, selon Mark West. Leur état de santé est qualifié de sérieux.

Un coin très reculé de l'arrière-pays

Les deux hommes se trouvaient dans un coin très reculé de l'arrière-pays. Ils avaient quitté la route 97 au nord de la rivière Buckinghorse à cheval et voyagé pendant six heures avant de parcourir un sentier à pied près de la rivière Besa.

Les sauveteurs ont pu les localiser, car les chasseurs transportaient un émetteur d'urgence qui leur a transmis leurs coordonnées de géolocalisation. Cet émetteur ne leur permettait toutefois pas de communiquer avec les sauveteurs.

Les ambulanciers ont été appelés vers 18 h dimanche. Les deux hélicoptères médicaux n'ont toutefois pas pu secourir les deux chasseurs puisqu'il faisait trop sombre, selon le service ambulancier de la province.

À 21 h, un hélicoptère Cormorant des Forces armées canadiennes a été dépêché de Comox, sur l'île de Vancouver pour secourir les deux hommes, selon un porte-parole du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage de Victoria (CCCOS).

Les hommes n'ont toutefois pas pu être héliportés avant le lendemain matin et les sauveteurs du CCCOS sont donc demeurés avec eux sur la montagne au cours de la nuit.

Lundi matin, ils ont été aéroportés jusqu'à Fort Nelson. Les deux victimes ont ensuite été transférées à l'Hôpital général de Vancouver dû à la sévérité de leurs blessures.

Une mère qui défend ses petits

Ce n'est pas la première attaque d'une mère ourse qui protège ses petits en Colombie-Britannique cet été.

La mère ourse ne faisait que défendre ses petits, selon Mark West. « Il ne s'agit pas ici d'un comportement de prédateur, mais de défense », explique-t-il. « Elle est près de ses petits, elle voit quelque chose d'anormal, un homme qui sent la viande, et son instinct est de protéger ses petits. »

La semaine dernière, une ourse a foncé sur un chasseur près de Cranbrook et, en juillet, un ingénieur de Vancouver a donné un coup de pied au visage d'une autre ourse près de Bella Bella après une rencontre surprise dans les bois.

Les grizzlys ont tendance à s'enfuir s'ils entendent l'arrivée des humains, mais attaquent quand ils sont surpris, souligne Mark West.

Les chasseurs étaient à la mauvaise place au mauvais moment et en plus ils sentaient la viande, note M. West. « Pour être franc, l'ours est le plus grand prédateur dans cette région et c'est lui le roi. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Animaux