Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des affiches de chats à saveur électorale illégales

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un café de Chelsea a trouvé une façon plutôt originale de faire connaître son commerce, en affichant un peu partout dans la ville des pancartes aux couleurs électorales... avec des chats.

Le Café chat Sibérien a trouvé une façon plutôt originale de faire connaître son commerce, en affichant un peu partout dans la ville des pancartes aux couleurs électorales... avec des chats ! Voyez pourquoi c'est illégal : https://bit.ly/1M2x6JC

Un café de Chelsea a trouvé une façon plutôt originale de faire connaître son commerce, en affichant un peu partout dans la ville des pancartes aux couleurs électorales... avec des chats.

Konstantin représente le Parti libre au Café chat Sibérien, avec une affiche qui ressemble drôlement à celle du Parti libéral. « Légalisons l'herbe à chat », est le slogan de la petite bête à poil.

Les candidats étaient les sept chats qui résident dans le café.

Les électeurs pourraient peut-être voter plutôt pour le Nouveau parti de Dimitri, « Un roux pour un pays orange! » étant sa marque de commerce.

De son côté, la chatte Deborah semble plutôt plus radicale, cette dernière propose de couper dans le personnel, tout en s'assurant qu'il y ait plus de croquettes pour ses confrères.

Drôle, mais illégal

La mairesse de Chelsea, Caryl Green, trouve l'idée bien originale, mais affirme que cette campagne publicitaire est illégale. Selon la réglementation municipale, il est interdit pour les commerces d'installer des pancartes un peu partout dans la ville.

Cette réglementation sert à garder le sens historique du village de Chelsea.

Une citation de :Caryl Green, mairesse de Chelsea

L'administration de Chelsea va entrer en contact avec les dirigeants du Café chat Sibérien pour qu'ils retirent les affiches, mais le propriétaire du commerce, Michael Lebrun, n'entend pas se battre avec la Ville.

On a déjà un plan B. L'idée c'est d'avoir du plaisir!

Une citation de :Michael Lebrun, propriétaire du Café chat Sibérien

Toutefois, le concept ne s'en tient pas seulement à des affiches. « On a des beaux projets, on est en train de tourner le débat des chats! », explique le propriétaire.

Ce dernier promet également que des scandales avec les têtes d'affiche devraient éclater sous peu, un peu comme il peut y en avoir dans l'arène politique.

Avec les informations de Patrick Foucault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !