•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compressions imposées par Québec : le Carrefour jeunesse-emploi forcé de refuser 168 jeunes

Compressions imposées par Québec : le Carrefour jeunesse-emploi forcé de refuser 168 jeunes

Des jeunes de Trois-Rivières subissent les contrecoups des compressions budgétaires. Le Carrefour jeunesse-emploi Trois-Rivières / MRC des Chenaux doit refuser des personnes qui frappent à sa porte depuis que le gouvernement Couillard a modifié la mission des carrefours jeunesse-emploi.

Depuis avril, les organismes doivent desservir une clientèle en particulier, soit les jeunes de 16 à 35 ans qui bénéficient de l'assistance sociale ou qui reçoivent des prestations d'assurance-emploi.

Le directeur général du Carrefour jeunesse-emploi Trois-Rivières / MRC des Chenaux, Sébastien Morin, déplore que des jeunes soient exclus des programmes.

Depuis le 1er avril, il y a 168 personnes à qui on a dû refuser l'accès qui n'avaient pas les critères d'admissibilité pour avoir nos services, qui étaient soit étudiants ou travailleurs à temps plein.

Sébastien Morin, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi

Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec a déposé le 12 août un mémoire au Secrétariat de la jeunesse, dans le cadre d'une consultation publique pour le renouvellement de la politique québécoise de la jeunesse.

Le Réseau, qui soumet au gouvernement 34 recommandations, souhaite que tous les jeunes aient accès à des services.

Économie