•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal officialise sa candidature pour la formule E

Stade olympique de Montréal

Stade olympique de Montréal

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Montréal a accepté, mercredi, d'aller de l'avant avec l'organisation d'une course de formule E et déposera un dossier à la FIA à Paris.

Le comité exécutif a adopté le paiement à la société Formula E Holdings de 150 000 $ (100 000 euros) correspondant aux frais d'inscription.

« Il était essentiel qu'on puisse assumer les frais d'inscription, un travail a été fait à ce niveau-là, a dit le maire Denis Coderre. Une délégation est allée à Londres pour rencontrer les promoteurs. »

Montréal veut devenir « un incontournable » dans le calendrier des courses de formule E. Le plan, c'est de faire venir la formule E à l'automne 2016, donc au début de la saison 2016-2017.

« Ce serait une grosse pratique pour nos festivités du 375e anniversaire », avait dit M. Coderre au printemps dernier.

Le maire de Montréal avait rencontré Jean Todt, président de la FIA, lors du Grand Prix du Canada 2014 afin de décrocher une épreuve de formule E dans le cadre de sa politique tournée vers les énergies renouvelables.

Le maire de Montréal, Denis CoderreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Montréal, Denis Coderre

« Dans le cadre de notre concept de l'électrification, on pense que la formule E est un événement important pour Montréal. Cela prouvera que Montréal est une ville verte et un chef-lieu dans le monde des événements internationaux », a-t-il indiqué.

Une délégation du Championnat de formule E doit se rendre à Montréal pour étudier les tracés possibles dans les rues de la ville. Il est fort probable que le circuit soit dessiné sur les larges artères entourant le stade olympique.

Cela aurait le triple avantage de ne pas fermer le centre-ville à la circulation, d'avoir de la place sur les boulevards Pie-IX, Sherbrooke, Pierre-de-Coubertin et Viau pour les garages et les installations des équipes et de mettre en valeur une des signatures de la ville dans les images qui feront le tour du monde.

On sait déjà que cette course ne se disputera pas sur le circuit Gilles-Villeneuve, réservé à la F1, mais dans les rues de la ville, comme l'exige le règlement de la Formule E.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !