•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un étudiant aurait parlé d'ouvrir le feu à l'Université Dalhousie en N.-É. 

Un agent de sécurité ouvre la porte à une étudiante du département de médecine.

Un agent de sécurité ouvre la porte à une étudiante du département de médecine.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un étudiant en médecine de l'Université Dalhousie, à Halifax, aurait planifié ouvrir le feu et de se suicider, selon des documents de la cour obtenus par la Presse Canadienne.

Selon ces documents, Stephen Gregory Tynes aurait confié à un psychiatre qu'il tentait de se procurer une arme et de tuer au moins 20 personnes. Il aurait également voulu poignarder le doyen associé de la faculté de médecin et sa fille, qui est également sa collègue de classe.

Aucune de ces allégations n'a été prouvée en cour.

Dans les documents de la cour, on peut lire que les policiers ont saisi près de 2000 munitions, deux carabines et plusieurs accessoires pour armes à feu. L'étudiant de 30 ans avait une carte de club de tir.

Le 26 août, l'Université Dalhousie a renforcé sa sécurité après la libération de l'étudiant. Il est accusé d'avoir proféré des menaces.

Par mesure de sécurité, les portes étaient surveillées et la direction avait demandé à la communauté universitaire d'être aux aguets.

Stephen Tynes, 30 ans, a été libéré sous caution et reste suspendu de l'université. Il doit vivre sous supervision, ne doit pas s'approcher à plus de 25 kilomètres de l'Université Dalhousie et ne doit pas posséder d'arme.

L'Université Dalhousie dit « être en communication avec la police d'Halifax et les agents de sécurité de l'université pour s'assurer que toute la communauté est en sûreté ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie