•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protéger des espèces en péril en VTT

Le Club VTT des Îles-de-la-Madeleine

Le Club VTT des Îles-de-la-Madeleine

Photo : Gaétan Arsenault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Club VTT des Îles-de-la-Madeleine vient de terminer un projet de protection des espèces en péril sur l'archipel, en collaboration avec l'organisme écologiste Attention Frag'Îles.

Dans les années 90, l'organisme Attention Frag'Îles travaillait d'arrache-pied à sensibiliser la population à protéger l'environnement.

À cette époque, leur ennemi principal était les véhicules tout-terrain (VTT), qui circulaient dans les dunes, les plages et les milieux fragiles de l'archipel.

Les temps ont bien changé. Depuis trois ans, le Club VTT des Îles travaille en étroite collaboration avec les écologistes, comme l'indique le président du club, Gaétan Arsenault.

On ne peut plus [dire] aujourd'hui que la protection de l'environnement, ce n'est pas utile. On a évolué comme société depuis 20, 30, 40 ans.

Gaétan Arsenault, président du Club VTT des Îles-de-la-Madeleine

Le Club VTT a monté un projet pour sensibiliser le public à quatre espèces en péril aux Îles-de-la-Madeleine : une plante, l'aster du Saint-Laurent, ainsi que trois oiseaux, dont le grèbe esclavon et le pluvier siffleur.

Depuis huit mois, le groupe a tourné quatre vidéos humoristiques, affiché des pancartes et publié des bandes dessinées dans le journal local.

Il s'agit d'un projet de 23 000 $ financé par Environnement Canada. Cette collaboration entre écologistes et amateurs de VTT va se poursuivre, assure-t-on.

D'après un reportage de Line Danis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec