•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête en C.-B. : après une courte accalmie, retour de la pluie et du vent

La 6e avenue-est à Vancouver toujours fermée dimanche, après le passage de la tempête.

La 6e avenue-est à Vancouver toujours fermée dimanche, après le passage de la tempête.

Photo : Anne-Diandra Louarn/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

D'importantes précipitations et des vents forts sont à nouveau attendus en fin de journée dimanche dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique frappé, samedi, par une violente tempête.

Avec des rafales estimées à 40 km/h par la Ville de Vancouver, les vents sont moins violents que la veille, mais risquent tout de même de causer de nouveaux dommages, les arbres et les lignes électriques étant fragilisés par la tempête de samedi.

De nouvelles précipitations sont également attendues et devraient perdurer lundi. Environnement Canada a émis un avertissement de pluie (Nouvelle fenêtre) en vigueur pour la Baie Howe : « Un système frontal descendra la côte de la Colombie-Britannique cette nuit puis s'immobilisera sur la côte sud lundi », indiquent les météorologues qui prévoient une quantité totale de pluie allant de 60 à 80 mm d'ici lundi soir.

Toujours dans le noir

Plus de 400 personnes de BC Hydro ont travaillé d'arrache-pied dimanche pour rétablir le courant à quelque 500 000 résidents de la province. La compagnie a fait venir des techniciens des quatre coins de la Colombie-Britannique dont Prince George, Terrace et Kamloops.

À 18 h dimanche, 157 000 foyers étaient toujours privés d'électricité. BC Hydro affirme que bon nombre de résidents devront encore patienter jusqu'à lundi pour avoir du courant.

Samedi, des rafales ont soufflé à plus de 90 km/h. Une piétonne d'une quarantaine d'années, frappée par l'effondrement d'un arbre dans la rue à Surrey, est toujours dans un état critique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !