•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau promet d'abroger la loi sur la citoyenneté « à deux niveaux » 

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, s'est adressé à la communauté musulmane Ahmadiyya rassemblée à Mississauga, en banlieue de Toronto, dans le cadre du 39e Jalsa Salana Canada.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à droite, s'est adressé à la communauté musulmane Ahmadiyya rassemblée à Mississauga, en banlieue de Toronto, dans le cadre du 39e Jalsa Salana Canada.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un gouvernement libéral abrogerait la loi sur la citoyenneté « à deux niveaux » mise en place sous le gouvernement Harper, affirme Justin Trudeau.

Selon le chef du Parti libéral du Canada, les récentes réformes de la Loi sur la citoyenneté créent « des divisions et dévalue la citoyenneté canadienne en générant deux classes de citoyenneté tout en conservant les dispositions relatives aux Canadiens dépossédés de leur citoyenneté ».

La loi C-24 resserre les conditions d'admissibilité pour les demandeurs de citoyenneté et autorise désormais Ottawa à retirer la citoyenneté canadienne de ceux qui ont une double nationalité et qui sont accusés de terrorisme, d'espionnage ou de haute trahison.

« Les libéraux croient que le Canada est plus fort non pas en dépit de ses différences, mais précisément grâce à celles-ci. Ces valeurs ont été bafouées par Stephen Harper, qui veut nous faire croire que certains d'entre nous sont moins Canadiens que d'autres. Il a tort », a soutenu Justin Trudeau samedi, par voie de communiqué.

« Il n'y a pas de citoyens de deuxième classe. Le gouvernement qui dirigera ce pays devra unir les Canadiennes et Canadiens au lieu de les dresser les uns contre les autres. »

— Une citation de  Justin Trudeau

Le chef libéral avait tenu des propos semblables un peu plus tôt devant la communauté musulmane Ahmadiyya rassemblée à Mississauga, en banlieue de Toronto, dans le cadre du 39e Jalsa Salana Canada. Il n'avait toutefois pas ciblé nominalement ses adversaires, ni promis d'abroger la loi C-24.

« Le Canada est une fière démocratie libérale, une nation accueillante et paisible », avait lancé M. Trudeau.

Vendredi, le chef conservateur a également pris la parole devant la communauté musulmane Ahmadiyya dans le cadre du même événement. Stephen Harper a notamment salué les efforts des musulmans pour combattre la radicalisation des jeunes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !