•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passerelle arrachée à Longueuil : le conducteur blanchi

Radio-Canada

Le chauffeur du camion qui a arraché une passerelle surplombant la route 132 à Longueuil l'hiver dernier s'en tire sans accusation criminelle. Le directeur des poursuites criminelles et pénales a confirmé ce matin qu'aucune accusation ne sera déposée contre lui à la suite de l'analyse du dossier.

Le chauffeur du camion qui a arraché une passerelle surplombant la route 132 à Longueuil l'hiver dernier s'en tire sans accusation criminelle. Le directeur des poursuites criminelles et pénales a confirmé ce matin qu'aucune accusation ne sera déposée contre lui à la suite de l'analyse du dossier.

L'accident s'est produit en février dernier. Un camion-benne, roulant sur la route 132 en direction ouest avec la benne relevée, a heurté la passerelle pour piétons et cyclistes de Normandie, à la hauteur du chemin de Chambly. L'accident avait provoqué l'effondrement partiel de la structure.

La portion est de la passerelle, qui avait résisté à l'impact, a ensuite été démolie. Ces travaux avaient été jugés nécessaires pour des raisons de sécurité.

L'effondrement de la passerelle n'avait pas fait de blessés graves, mais le conducteur avait subi un choc nerveux.

Le camion qui a arraché la passerelle appartient à un sous-traitant de la Ville de Longueuil.

Le conseil municipal de la Ville de Longueuil a retardé la reconstruction de la passerelle d'un an en raison de la présence d'un autre important chantier, celui du boulevard Roland-Therrien, non loin de là.

Société