•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christine Elliott quitte Queen's Park

Christine Elliott a déjà l'appui de plusieurs députés.

Christine Elliott a déjà l'appui de plusieurs députés.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La députée conservatrice de Whitby-Oshawa et ex-candidate à la direction du parti démissionne de son poste. Dans une lettre, elle explique que sa décision est liée à sa défaite à la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario.

« J'ai posé ma candidature, mais les membres du parti ont fait un choix différent », écrit-elle dans sa lettre de démission.

Elle ajoute qu'elle respecte la décision des membres du parti, qui ont plutôt élu Patrick Brown à leur tête.

Cette décision n'a pas été facile.

Christine Elliott

La veuve de l'ancien ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, est en politique depuis près d'une décennie.

Elle explique qu'elle continuera à militer pour une société plus inclusive, mais elle ne spécifie pas si elle a l'intention de demeurer en politique.

Les anciens candidats à la direction du PC de l'Ontario: Patrick Brown et Christine ElliottAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les candidats à la direction du PC de l'Ontario: Patrick Brown et Christine Elliott

Photo : PC, site officiel

Contribution saluée

Le leader du parti, Patrick Brown, a remercié son ancienne rivale dans une brève déclaration écrite.

« Christine a milité sans relâche pour les résidents de sa circonscription et pour l'Ontario, et c'est une membre estimée de notre caucus », a-t-il souligné.

De son côté, la première ministre Kathleen Wynne la décrit comme « quelqu'un qui travaillait avec tout le monde, peu importe les affiliations politiques, pour amener du changement dans sa communauté et la province ».

Mme Wynne ajoute : « En tant que fervente protectrice de systèmes de santé et d'éducation publics forts et ardente militante pour les personnes avec un handicap, Mme Elliott a marqué la politique ontarienne et la vie des résidents qu'elle représentait. »

La chef néo-démocrate Andrea Horwath a elle aussi salué le travail de Mme Elliott, racontant qu'elle avait toujours agi avec « dignité et intelligence » et que « son exemple a inspiré de jeunes femmes à s'impliquer en politique ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario