•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un système de santé peu accessible aux Premières Nations, dit un ex-chef autochtone

Ted Quewezance dénonce le manque d'accès au système de santé pour les Autochtones lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association médicale canadienne à Halifax.

Ted Quewezance dénonce le manque d'accès au système de santé pour les Autochtones lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association médicale canadienne à Halifax.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un ancien chef autochtone de la Saskatchewan a critiqué le manque d'accès aux soins de santé pour les Premières Nations lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association médicale canadienne cette semaine à Halifax.

Ted Quewezance est un ancien chef de la Première Nation Keeseekoose, dans l'est de la Saskatchewan. Il est aussi un survivant des pensionnats autochtones. Selon lui, les membres des Premières Nations sont traités comme des citoyens de seconde classe lorsqu'il s'agit d'accéder aux soins de santé. Il dénonce aussi une mauvaise attitude de la part du personnel médical.

Les membres des Premières Nations ne reçoivent pas le même niveau de service que les autres Canadiens, affirme M. Quewezance. « Dans ma communauté, nous avons eu 11 morts en 10 jours », raconte-t-il.

Il est important d'établir quel palier de gouvernement est responsable de la santé des Premières Nations, souligne M. Quewezance. « Dans notre région, qui est responsable? Est-ce la responsabilité du fédéral ou est-ce la responsabilité de l'autorité régionale de santé de l'endroit où vous vivez? », fait-il remarquer.

Ted Quewezance a reçu une ovation après son allocution.

La semaine dernière, un rapport de Satistique Canada avait établi que les Autochtones des Premières Nations d'âge adulte ont au moins deux fois plus de risque de mourir de causes évitables que les Canadiens non autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !