•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Hongrie envisage de mobiliser son armée contre les migrants

Des migrants passent en Hongrie depuis la frontière serbe

Des migrants passent en Hongrie depuis la frontière serbe

Photo : Laszlo Balogh/Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement hongrois a examiné la possibilité de recourir à l'armée pour assurer la sécurité de sa frontière sud et contrer l'afflux de migrants en provenance du Proche-Orient et de l'Afrique, a annoncé un porte-parole mercredi.

La mobilisation de l'armée pour cette mission ne pourra être ordonnée que par une décision du Parlement, où un débat est prévu la semaine prochaine, a ajouté Zoltan Kovacs.

« Le gouvernement et le cabinet de sécurité nationale ont discuté de la manière dont l'armée pourrait être employée pour protéger la frontière de la Hongrie et la frontière de l'UE », a-t-il déclaré.

La Hongrie a entamé la construction d'une barrière le long de ses 175 km de frontière avec la Serbie afin de contenir l'afflux de migrants qui tentent de rejoindre l'espace Schengen.

La police hongroise a annoncé que plus de 2500 personnes, principalement originaires de Syrie, d'Afghanistan et du Pakistan, avaient pénétré en Hongrie en provenance de Serbie au cours de la journée de mardi.

Les forces de sécurité ont procédé à des tirs de gaz lacrymogène après que des heurts ont brièvement opposé des migrants dans un centre d'accueil à Roszke près de la frontière serbe, a rapporté la chaîne de télévision Hir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !