•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stephen Harper de passage en Mauricie pour la première fois depuis 2008

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Stephen Harper était entouré de partisans au stade Fernand-Bédard, à Trois-Rivières.

Stephen Harper était entouré de partisans au stade Fernand-Bédard, à Trois-Rivières.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour la première fois depuis 2008, le chef du Parti conservateur, Stephen Harper, était de passage en Mauricie, lundi. Il a prononcé une allocution au Stade Fernard-Bédard, à Trois-Rivières, devant des partisans gonflés à bloc. 

Durant son discours, Stephen Harper a martelé qu'il fallait à tout prix élire un gouvernement conservateur majoritaire afin d'assurer la stabilité économique du pays et la sécurité des Canadiens dans le contexte international actuel. 

Aucun enjeu local, comme la pyrrhotite, n'a été abordé. Stephen Harper a toutefois rappelé l'implication de son gouvernement dans le financement de projets comme l'Amphithéâtre Cogeco et l'établissement de l'entreprise Premier Aviation (Nouvelle fenêtre) à Trois-Rivières. 

Les journalistes ont dû montrer patte blanche pour pouvoir assister à l'allocution de Stephen Harper. Un chien a même été utilisé pour s'assurer qu'aucun explosif n'était dissimulé dans les appareils photo et caméras vidéo.

Par ailleurs, les reporters n'ont pu poser aucune question au chef du Parti conservateur. Selon sa politique de communication, Stephen Harper ne répond qu'à cinq questions par jour et celles-ci avaient déjà été épuisées en matinée à Drummondville. 

Stephen Harper est le premier chef de parti à visiter la circonscription de Trois-Rivières depuis le début officiel de la campagne fédérale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !