•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cérémonie d’adieux pour les Sœurs de la présentation de Bellevue

Photo de la cérémonie organisée à Bellevue.

Photo de la cérémonie organisée à Bellevue.

Photo : Anouk Lebel/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une cérémonie a été organisée dimanche en l'honneur des dernières religieuses qui quittent la paroisse de St-Isidore de Bellevue. Le couvent ferme ses portes après plus de 60 ans d'existence.

Sœur Viviane Gareau, qui a pris sa retraite en juin dernier après 19 ans de service, était la dernière des religieuses à enseigner à l'école St-Isidore.

Ses souvenirs sont nombreux, puisqu'elle a elle-même fréquenté l'école pendant son enfance à Bellevue. « Je garde de très bons souvenirs de mes enseignantes. Certaines sont décédées, bien sûr, mais d'autres sont encore vivantes. Elles sont mes sœurs maintenant », raconte-t-elle.

Ella Hazell, qui a fréquenté les mêmes bancs, veut, pour sa part, remercier les Sœurs au nom des élèves de l'école St-Isodore. Elle garde en mémoire leur dévouement et leur bonté, notamment lors des examens de fin d'année.

« Je me rappelle qu'elles avaient ouvert les fenêtres pour laisser la senteur des lilas. Ça créait une ambiance relaxe qui, sûrement, aidait notre concentration », se souvient-elle.

Baisse des vocations

Les Sœurs de la présentation de Marie ont annoncé qu'elles mettaient la clef sous la porte au début du mois de juin. Une décision difficile à prendre, mais nécessaire, étant donné la diminution des vocations.

« La raison c'est vraiment la diminution. L'autre raison c'est que nous avons des religieuses dans différents bâtiments et il faut diminuer. Alors, il faut fermer une maison », a expliqué Lise Paquette, supérieure provinciale des Sœurs de la présentation de Marie.

Les activités du noviciat déménagent à North Battleford, au nord-ouest de Saskatoon. Les Religieuses encore vivantes sont maintenant dispersées un peu partout dans la province.

D'après un reportage d'Anouk Lebel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !