•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Le Régime de pensions du Canada fait piètre figure au sein de l'OCDE, selon un rapport

    Stephen Harper de passage dans l'est ontarien, le 23 août

    Radio-Canada

    Le régime de retraite offert aux aînés canadiens est l'un des pires parmi les pays développés, selon un rapport interne du gouvernement Harper, obtenu par CBC.

    Le rapport juge par ailleurs que le nouveau compte d'épargne libre d'impôt (CELI), instauré par le gouvernement conservateur en 2009, favorise les plus riches. Il n'est toujours pas clair non plus, poursuit le document, si ce programme assure une retraite adéquate aux aînés.

    Le rapport interne de 30 pages, dont CBC a obtenu copie grâce à la Loi sur l'accès à l'information, a été produit par le ministère des Finances en mars dernier, à la demande du Bureau du Conseil privé du gouvernement canadien.

    Le rapport obtenu est lourdement censuré, mais on y apprend tout de même que le Canada fait partie des pays développés les moins performants en matière de régime de retraite, et que cette performance pourrait être encore pire à l'avenir.

    En 2010, le Canada a dépensé 5 % de son PIB sur les pensions publiques, ce qui est faible par rapport à la moyenne de 9,4 % des pays de l'OCDE [Organisation de coopération et de développement économiques].

    Extrait du rapport

    « L'OCDE prévoit que les dépenses publiques en pensions au Canada n'augmenteront qu'à 6,3 % du PIB d'ici 2050 – un niveau beaucoup plus bas que les 11,6 % en moyenne dans les pays de l'OCDE. »

    Le document a été créé au moment même où le gouvernement était attaqué par l'opposition, les premiers ministres provinciaux et des groupes représentant les retraités en raison des réformes proposées au Régime de pensions du Canada (RPC).

    Lors d'une annonce dimanche dans l'est ontarien, le premier ministre a tenu à rappeler la position de son gouvernement :

    À notre avis, le Régime de pensions du Canada est solide, ce qui n'est pas le cas des ententes dans de nombreux autres pays, étant solvable pour les 75 prochaines années, pour les générations à venir, et nous estimons que ce que les Canadiens veulent, et ce dont ils ont besoin, ce sont des outils d'épargne additionnels.

    Stephen Harper

    Le gouvernement Harper s'oppose depuis plusieurs années à toute initiative pour bonifier le RPC.

    L'Ontario, en particulier, a mené une longue bataille contre le gouvernement Harper sur le Régime de pensions et espère mettre sur pied son propre régime de pension publique. Les conservateurs s'y opposent toutefois farouchement.

    Stephen Harper a même dit la semaine dernière qu'il était « ravi » d'apprendre qu'il était plus difficile pour le gouvernement ontarien de mettre en place son propre régime de retraite provincial parce qu'Ottawa s'y est opposé.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

    Ontario

    Politique