•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une bombe fait 22 morts dans le centre de Bangkok

Une bombe montée sur une motocyclette a explosé au centre de Bangkok, en Thaïlande.

Photo : Chaiwat Subprasom / Reuters

Reuters

L'attentat qui a fait lundi 22 morts, dont huit étrangers, dans le centre de Bangkok « ne ressemble pas » aux méthodes employées par les rebelles séparatistes du sud de la Thaïlande, a déclaré mardi le chef de l'armée thaïlandaise.

L'attentat, commis dans un sanctuaire religieux prisé par les touristes, n'a pas été revendiqué et les autorités n'ont pour l'instant accusé aucune organisation.

« Cela ne ressemble pas aux incidents qui ont lieu dans le sud de la Thaïlande. Le type de bombe utilisée ne correspond pas non plus à ce qui se passe dans le sud », a dit le général Udomdej Sitabutr, également vice-ministre de la Défense, dans une entrevue télévisée.

Les trois provinces du sud de la Thaïlande, pays majoritairement bouddhiste, sont le théâtre d'une rébellion séparatiste musulmane. Le conflit a fait plus de 6500 morts, essentiellement des civils, depuis 2004. Il a rarement débordé au-delà de ces trois régions.

La bombe qui a explosé lundi soir dans le centre de Bangkok avait été placée à l'intérieur du temple d'Erawan.

Situé à un carrefour très fréquenté de la capitale thaïlandaise, près de grands hôtels, de centres commerciaux, de bureaux et d'un hôpital, ce sanctuaire est une attraction touristique majeure de Bangkok, en particulier pour les visiteurs venus d'Asie de l'Est, notamment de Chine. De nombreux Thaïlandais viennent aussi fréquemment s'y recueillir.

Des carcasses de motos jonchent l'artère près de laquelle a eu lieu l'explosion à Bangkok.

Des carcasses de motos jonchent l'artère sur laquelle a eu lieu l'explosion à Bangkok.

Photo : Athit Perawongmetha / Reuters

La recherche d'indices se poursuit

Trois Chinois figurent parmi les personnes tuées, a rapporté l'agence Chine nouvelle. Deux habitants de Hong Kong, deux Malaisiens et une personne originaire des Philippines ont aussi été tués, selon les autorités.

L'attentat a aussi fait des dizaines de blessés, dont des Chinois et des Taïwanais.

Le porte-parole de la police thaïlandaise a avancé mardi un bilan global de 22 morts et 123 blessés.

« Les auteurs avaient l'intention de détruire notre économie et le tourisme, car l'incident s'est produit au coeur du quartier touristique (de Bangkok) », a déclaré lundi soir le ministre de la Défense, Prawit Wongsuwan, à Reuters.

Le tourisme est l'un des rares secteurs porteurs de l'économie thaïlandaise, qui continue de souffrir plus d'un an après le coup d'État de l'armée en mai 2014.

Il représente environ 10% de l'activité du pays et le gouvernement espérait un nombre record de visiteurs cette année après le net recul enregistré en 2014 en raison de l'agitation politique.

L'explosion d'une bombe a fait de nombreux morts et blessés au centre-ville de Bangkok

L'explosion d'une bombe a fait de nombreux morts et blessés au centre-ville de Bangkok.

Photo : Twitter

Des policiers étaient encore déployés mardi matin sur le site de l'attentat à la recherche de nouveaux indices au milieu des flaques de sang.

Les mesures de sécurité ont été renforcées dans certains endroits jugés sensibles, notamment dans les zones touristiques.

International